Plusieurs pays musulmans contre-attaquent sur le statut de Jérusalem

DIPLOMATIE Un projet de résolution contre la reconnaissance américaine est en préparation, et plusieurs pays ont appelé le monde à reconnaître Jérusalem-Est comme capitale d'un Etat palestinien...

20 Minutes avec AFP

— 

En transférant l'ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem, Trump a reconnu Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël

En transférant l'ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem, Trump a reconnu Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël — SAUL LOEB / AFP

La décision unilatérale de Donald Trump continue de faire des vagues. Un projet de résolution contre la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël est en préparation à l’ONU avec l’objectif de montrer l’isolement des Etats-Unis au Conseil de sécurité, a-t-on appris mercredi de sources diplomatiques palestiniennes, occidentales et arabes.

Membre permanent du Conseil de sécurité, Washington, principal soutien d’Israël, a un droit de veto sur toutes les résolutions soumises à un vote et y a recouru plusieurs fois dans le passé. « L’important c’est d’avoir le soutien de 14 des 15 membres du Conseil de sécurité » à ce futur texte, souligne à l’AFP une source diplomatique palestinienne sous couvert d’anonymat.

Vendredi, les Etats-Unis s’étaient retrouvés totalement isolés au Conseil de sécurité lors d’une réunion urgente convoquée après l’annonce de reconnaissance unilatérale de Jérusalem par le président américain Donald Trump. Tous les autres membres du Conseil avaient critiqué à des degrés divers cette décision.

Faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat palestinien

Dans le même temps, des leaders musulmans ont appelé le monde à reconnaître Jérusalem-Est comme capitale d’un Etat palestinien en réponse à la décision américaine de considérer la ville sainte comme capitale d’Israël, à l’issue d’un sommet à Istanbul lors duquel ils ont usé d’un langage ferme sans annoncer de mesure concrète.

« Nous proclamons Jérusalem-Est capitale de l’Etat de Palestine et appelons les autres pays à reconnaître l’Etat de Palestine et Jérusalem-Est comme sa capitale occupée », ont déclaré les leaders dans un communiqué publié à l’issue d’un sommet extraordinaire de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) à Istanbul.

La plupart des pays arabo-musulmans reconnaissent déjà Jérusalem-Est comme la capitale de l’Etat que les Palestiniens appellent de leurs voeux. « Nous rejetons et condamnons fermement la décision irresponsable, illégale et unilatérale du président des Etats-Unis reconnaissant Jérusalem comme la prétendue capitale d’Israël. Nous considérons cette décision comme nulle et non avenue », ont-ils ajouté. Ils ont en outre estimé que la décision du président américain Donald Trump, annoncée le 6 décembre, nourrissait « l’extrémisme et le terrorisme ».

Mots-clés :