Pour répondre à la Corée du Nord, Washington et Séoul lancent un méga exercice aérien

ARMEE L’exercice Vigilant Ace concerne environ 230 avions, dont des chasseurs furtifs F-22 Raptor, et des dizaines de milliers de soldats…

20 Minutes avec AFP

— 

Un F-15K sur-coréen

Un F-15K sur-coréen — Yonhap News/NEWSCOM/SIPA

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont donné le coup d’envoi ce lundi à leur plus important exercice aérien conjoint à ce jour, manœuvre qualifiée par le Nord de « provocation totale » quelques jours après le tir par Pyongyang d’un puissant missile.

>> A lire aussi : La Corée du Nord peut-elle vraiment atteindre Washington avec un missile nucléaire?

L’exercice Vigilant Ace, qui concerne environ 230 avions, dont des chasseurs furtifs F-22 Raptor, et des dizaines de milliers de soldats, a commencé dans la matinée et doit durer cinq jours, selon l’armée de l’air sud-coréenne.

Colère de Pyongyang

La Corée du Nord a dénoncé par avance cette opération, accusant l’administration du président américain Donald Trump de « vouloir la guerre nucléaire à tout prix ». Ce type de manœuvres ne manque jamais de susciter la colère de Pyongyang qui les considère comme la répétition de l’invasion de son territoire. Les tensions montent d’un cran et le Nord se livre à ses propres exercices, y compris des tirs de missiles.

>> A lire aussi : Un sénateur américain agite la menace d'une «guerre préventive» contre Pyongyang

Les manœuvres conjointes sont organisées cinq jours après le tir par le Nord d'un missile balistique intercontinental (ICBM) capable de frapper selon lui n'importe quel site du territoire continental des Etats-Unis. Depuis 2006, le pays reclus a mené six essais nucléaires, dont le plus puissant en septembre.