« S’il y a un test nucléaire souterrain, il faudra se préparer à une réponse très sérieuse de la part des Etats-Unis », a averti dimanche Lindsey Graham, un influent sénateur américain. Sur la chaîne CBS, l’élu républicain a estimé que le spectre d’une guerre préventive contre la Corée du Nord se rapprochait à chaque fois que Pyongyang procédait à un tir de missile ou testait une bombe nucléaire.

Ses propos font écho à ceux tenus la veille par le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, le général HR McMaster, qui a déclaré lors d’un colloque sur la défense que la probabilité d’une guerre avec la Corée du Nord « augmentait chaque jour ». « Nous sommes dans une course pour trouver une solution à ce problème », a dit le général McMaster.

La Corée du Nord a tiré la semaine dernière un missile balistique intercontinental à une altitude et à une distance jamais atteintes par un engin nord-coréen. La sophistication du nouveau type de missile a étonné les experts, même si selon des sources de CNN la tête se serait désintégrée en rentrant dans l’atmosphère.

« Une guerre préventive en dernier ressort »

Pour le ministre américain de la Défense, Jim Mattis, tout le territoire des Etats-Unis est désormais à la portée de Pyongyang. Les Etats-Unis et le Japon ont tenté immédiatement de durcir encore le régime de sanctions de l’ONU contre Pyongyang mais Moscou et Pékin ont fait la sourde oreille.

>> A lire aussi : Feux d'artifice, chorégraphies... La Corée du Nord célèbre en grande pompe son dernier tir de missile

Lindsey Graham, un faucon en matière de politique étrangère, a indiqué avoir discuté en détail du sujet avec l’administration Trump, qui selon lui a pour stratégie « d’empêcher la Corée du Nord d’acquérir la capacité de frapper les Etats-Unis avec un missile à tête nucléaire. Pas seulement de la maîtriser ».

« Empêcher cela veut dire une guerre préventive en dernier ressort. Cette prévention devient plus probable au fur et à mesure que leur technologie s’améliore. Chaque test de missile, chaque test souterrain d’une arme nucléaire veut dire que le mariage [d’un missile et d’une tête nucléaire] est plus probable », a ajouté le sénateur.