VIDEO. Etats-Unis: Donald Trump relaie de violentes vidéos anti-musulmans sur Twitter

RESEAUX SOCIAUX Ces images montrent des exactions commises par des personnes présentées comme des musulmans sans donner aucun contexte…

H. B. et M. C. avec AFP

— 

Le président américain Donald Trump.

Le président américain Donald Trump. — ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP

  • Donald Trump a retweeté trois vidéos montrant des actions violentes attribuées à des musulmans.
  • Ces vidéos ont été sorties de leur contexte.

Edit : L'article a été mis à jour ce mercredi pour préciser le contexte dans lequel les trois vidéos retweetées par Trump ont été tournées.

Il ne s’agit pas d’un piratage. Donald Trump a relayé ce mercredi sur son compte Twitter une série de vidéos anti-musulmans publiées par une responsable politique britannique d’extrême droite. Ces trois vidéos, tweetées par Jayda Fransen, vice-présidente du parti d’extrême droite Britain First, montrent des exactions commises par des personnes présentées comme des musulmans, sans donner aucun contexte.

Un procédé classique des « trolls » d’extrême droite sur les réseaux sociaux.

Capture d'écran des retweets de Donald Trump.
Capture d'écran des retweets de Donald Trump. - Capture d'écran

Des vidéos violentes, sans aucun contexte

La première vidéo, intitulée « Un immigré musulman tabasse un Néerlandais en béquilles », a été filmée aux Pays-Bas, à une date indéterminée. Elle porte le logo de la plateforme Dumpert, qui héberge des vidéos virales. Les utilisateurs du site ont réagi ce mercredi au retweet du président américain : « D'ailleurs, fake news ! L'auteur (de la vidéo) n'était pas un musulman ni un un immigrant. Mais bien essayé Trumpie ! » 

La vidéo originale a été postée en mai sur Dumpert. Le site du quotidien néerlandais De Telegraaf expliquait à l'époque que le garçon à l'origine du film venait de Monnickendam, une ville de 9.000 habitants, située au nord d'Amsterdam. Ce jeune homme ainsi qu'un autre habitant de la ville ont été arrêtés par la police, qui n'a pas précisé la religion des suspects. 

La deuxième vidéo retweetée par Trump, intitulée « Un musulman détruit une statue de la Vierge Marie », a été publiée en 2013 sur YouTube. Selon sa description sur la plateforme de vidéos, elle a été filmée en Syrie et montre un homme détruisant une statue de la Vierge Marie. La vidéo aurait été tournée dans le village chrétien de Yakoubiya, théâtre d'une bataille en 2013 entre forces pro et anti gouvernementales. Le village compte deux églises arméniennes et une église catholique. 

>> A lire aussi : Une fausse manip révèle qui est derrière les tweets de Trump

La troisième vidéo, intitulée « Foule islamiste pousse un adolescent du toit et le bat à mort », a également été mise en ligne en 2013. Particulièrement violente, elle a été filmée en Egypte, à Alexandrie. On y voit des jeunes hommes refugiés sur un réservoir d'eau, situé sur un toit, et pourchassés par d'autres hommes.

Le père d'un des jeunes pourchassés a raconté en 2013 à France 24 que son fils avait été poussé du toit et était décédé à l'hôpital par la suite. L'homme qui a poussé son fils a été arrêté. Le jour où la vidéo a été filmée, des affrontements avaient éclaté entre les partisants et les opposants du président Morsi, qui venait d'être renversé. Ces affrontements ont fait au moins douze morts à Alexandrie, et trente dans toute l'Egypte.

Des retweets qui ont fait la joie de Jayda Fransen

Les trois vidéos ont été retweetées par le président américain entre 6h35 et 6h45 du matin (entre 11h35 GMT et 11h45 GMT). Des retweets qui ont fait la joie de la vice-présidente de Britain First Jayda Fransen qui l’a immédiatement fait savoir sur le réseau social.

Le président américain semble complètement assumer ces retweets puisqu’ils étaient encore visibles sur son compte ce mercredi après-midi, plus de deux heures après leur publication.