Le destin ? Deux sous-mariniers argentins auraient dû périr à bord du San Juan, mais une mission au Pérou dans un cas, l’achat d’une maison dans l’autre, leur ont permis d’échapper à la catastrophe.

>> A lire aussi : Sous-marin argentin disparu: L'espoir de le retrouver est désormais infime après l'annonce d'une explosion

« A Ushuaïa, un lieutenant a débarqué car il devait se rendre à Buenos Aires, puis au Pérou pour une mission de deux semaines et il a été remplacé par un autre officier de la même spécialité, communications », a précisé le porte-parole de la Marine argentine, le capitaine Enrique Balbi. A contrario, le remplaçant du marin chanceux était voué à un sort vraisemblablement fatal.

Des médias argentins font état pour leur part d’un officier ayant dû voyager d’urgence d’Ushuaïa à la province de Jujuy, dans le nord de l’Argentine, pour rendre visite à sa mère malade.

L’autre miracle, selon le journal argentin Clarin, concerne Adrián Rothlisberger, 26 ans dont 8 dans la marine. Alors qu’il était prêt à embarquer dans le sous-marin au départ de la mission à Mar del Plata, il a été exempté de mission car il était en train de finaliser l’achat d’une maison et devait effectuer des démarches administratives en ce sens. Ce marin, à la différence du premier, n’a pas été remplacé.