Le Louvre Abu Dhabi est désormais ouvert au public

ARTS Le musée a ouvert samedi, attirant des milliers de visiteurs de diverses nationalités…

D.B. avec AFP

— 

Des visiteurs du Louvre Abu Dhabi, le 11 novembre 2017. AP Photo/Kamran Jebreili

Des visiteurs du Louvre Abu Dhabi, le 11 novembre 2017. AP Photo/Kamran Jebreili — Kamran Jebreili/AP/SIPA

Le succès était au rendez-vous. Le Louvre Abu Dhabi a ouvert ses portes au public samedi, attirant des milliers de visiteurs de diverses nationalités reflétant le caractère cosmopolite des Emirats arabes unis. « Je suis tellement excitée à l’idée de voir ce qu’il y a dans le Louvre. Je ne sais pas comment prononcer » le nom du musée, confie en gloussant Rachel Aquino, une infirmière philippine qui travaille à Abou Dhabi.

Badria al-Mazimi, une architecte émirati de 26 ans explique avoir roulé deux heures avec son mari, depuis l’émirat de Charjah, pour être parmi les premiers à entrer dans le musée. Le couple observe une statuette d’Asie centrale qui date de 1700 avant J.C. « Tous ces gens de différentes nationalités qui attendent dans cette longue file pour visiter le Louvre (…) c’est ce qu’on voit lorsqu’on voyage à l’étranger, et maintenant on voit ça ici », se réjouit-elle.

« J’aime tout dans le Louvre »

Premier musée à porter le nom du Louvre hors de France, le Louvre Abu Dhabi présente près de 600 pièces dans une structure moderne et lumineuse. De la collection permanente des Emirats, le musée expose à l’ouverture 235 œuvres, y compris « Le Bohémien » d’Edouard Manet. Parmi 28 pièces prêtées par des institutions du Moyen-Orient figure un buste monumental à deux têtes, vieux de plus de 8.000 ans, venant du Département des antiquités de Jordanie.

Des adolescentes émiraties se prennent en selfie à côté de la peinture de « Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard » de Jacques-Louis David, une œuvre prêtée par un musée français. A l’extérieur, deux Brésiliens se prennent aussi en photo sur une plateforme sur la mer, avec des embarcations traditionnelles émiraties en arrière-plan. « Je suis allé au Louvre à Paris trois fois. J’adore l’histoire. J’aime tout dans le Louvre (…) Je trouve vraiment bien de le voir dans un contexte moderne », explique l’un d’eux, Alex Viera, qui travaille dans un hôtel cinq étoiles à Dubaï.

5.000 visiteurs attendus ces jours-ci

Qualifié de « premier musée universel du monde arabe », l’ensemble de bâtiments est situé sur l’île de Saadiyat, un centre touristique et culturel en plein développement aux portes d’Abou Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis. Le musée est recouvert d’un dôme de 180 mètres de diamètre, composé de 7.850 étoiles en métal à travers lesquelles les rayons du soleil créent ce que son concepteur Jean Nouvel appelle une « pluie de lumière », inspirée des palmeraies et des souks.

Quelque 5.000 visiteurs sont attendus dans les premiers jours, avait indiqué samedi Mohammed al-Moubarak, président de l’Autorité de la culture et du tourisme d’Abou Dhabi. Le Louvre Abu Dhabi est le fruit d’un accord inter-gouvernemental signé en 2007 entre Paris et Abou Dhabi. D’une durée de 30 ans, l’accord, qui inclut la marque Le Louvre et l’organisation d’expositions temporaires, totalise un milliard d’euros, sans compter le coût réel de la construction que personne ne veut révéler.