Donald Trump en Chine: Plus de 250 milliards de dollars d'accords commerciaux signés

COMMERCE Ces accords ont été signés dans des secteurs aussi variés que l'énergie, l'automobile, l'aéronautique, l'agroalimentaire ou l'électronique...

20 Minutes avec AFP

— 

Les présidents américains et chinois Donald Trump et Xi Jinping

Les présidents américains et chinois Donald Trump et Xi Jinping — NICOLAS ASFOURI / AFP

Washington et Pékin vont pouvoir se forger «une avenir économique commun plus équitable». Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping ont dévoilé ce jeudi à Pékin une série d'accords commerciaux pour un montant total de 253,4 milliards de dollars, à la grande satisfaction de l'Américain soucieux d'un rééquilibrage des échanges entre les deux puissances.

>> A lire aussi : Twitter interdit en Chine ? Trump s’en moque et tweete sur sa «soirée inoubliable»

Cette moisson d'accords, dans des secteurs aussi variés que l'énergie, l'automobile, l'aéronautique, l'agroalimentaire ou l'électronique, était le point d'orgue d'une rencontre entre les deux dirigeants, au deuxième jour de la visite en Chine du bouillant hôte de la Maison Blanche. Ce montant de quelque 250 milliards de dollars inclut des accords dévoilés la veille pour un montant de près de neuf milliards de dollars.

Dees montants vertigineux

Certains sont certes des protocoles d'accord non contraignants, mais les montants évoqués sont vertigineux. DowDuPont, Caterpillar, General Electric, Honeywell ou Qualcomm figurent notamment parmi les bénéficiaires.

Donald Trump s'en est aussitôt réjoui : « Nous avons un déficit commercial colossal avec la Chine, les chiffres sont choquants » mais les deux puissances peuvent se forger « une avenir économique commun plus équitable ». Sur les dix premiers mois de l'année, l'excédent commercial du géant asiatique vis-à-vis des Etats-Unis s'élevait à 223 milliards de dollars, selon des chiffres des douanes chinoises.

Une moisson d'accords

Alors que la Chine se montre soucieuse de sécuriser ses approvisionnements d'hydrocarbures, les accords les plus spectaculaires dévoilés jeudi l'ont été dans le domaine de l'énergie.

>> A lire aussi : Donald Trump sera-t-il l'éléphant dans le magasin de porcelaine diplomatique?

Trois organismes étatiques chinois, dont le fonds souverain CIC, ont conclu un accord pour exploiter des gisements de gaz naturel liquéfié (GNL) en Alaska, avec jusqu'à 43 milliards de dollars d'investissements prévus. Selon les services du gouverneur de l'Etat américain, cet accord devrait créer « jusqu'à 12.000 emplois américains » et réduire le déficit commercial américain avec la Chine de « 10 milliards de dollars par an ».

Toujours selon un communiqué obtenu de source diplomatique, le fabricant américain d'engins de chantier et de construction Caterpillar a signé un accord de coopération stratégique de cinq ans avec le mastodonte China Energy, numéro un mondial de l'énergie né cet été du mariage entre deux groupes étatiques. Aucun détail financier n'était fourni.