Inauguration et diplomatie: Le Louvre Abou Dabi, un musée «contre l'obcurantisme» pour Macron

OUVERTURE C'est la première visite officielle d'Emmanuel Macron au Moyen-Orient depuis son élection...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président  Emmanuel Macron et sa femme Brigitte Macron lors de l'inauguration du Louvre Abu Dhabi, le 8 novembre 2017.

Le président Emmanuel Macron et sa femme Brigitte Macron lors de l'inauguration du Louvre Abu Dhabi, le 8 novembre 2017. — AFP

Enfin l’inauguration ! Le Louvre Abou Dabi, dont l’ouverture a été retardée plusieurs fois, ouvre enfin ses portes, et le chef de l’Etat français a fait le déplacement ce mercredi pour inaugurer ce premier de trois musées prévus à Saadiyat. A peine descendu d’avion à Abou Dabi, Emmanuel Macron a rejoint l’homme fort des Emirats arabes unis, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, pour célébrer l’ouverture de ce musée qui porte pour la première fois le célèbre nom du Louvre en Orient.

>> A lire aussi : Nord: Des élèves visitent le musée du Louvre-Lens grâce à un robot

« Aujourd’hui, un monument culturel mondial est lancé : le Louvre Abou Dabi rassemble des icônes de l’art reflétant le génie collectif de l’Humanité », s’est félicité cheikh Mohammed. « La beauté sauvera le monde », a renchéri, en reprenant une formule de l’écrivain Fiodor Dostoïevski, Emmanuel Macron après s’être émerveillé devant les chefs-d’œuvre présentés dans les immenses salles blanches du Louvre Abou Dabi.

De nombreux invités de marque

« Ce musée du désert et de la lumière » est « le point d’équilibre entre les continents européen, africain et asiatique » et ses œuvres démontrent que « nos religions, nos civilisations sont liées », a ajouté le président de la République française au cours de son discours. « Ceux qui veulent faire croire où que ce soit dans le monde que l’islam se construit en détruisant les autres monothéismes sont des menteurs et vous trahissent », selon lui.

Lors de la visite du musée, le président Macron et son épouse Brigitte ont croisé le roi du Maroc Mohammed VI et le président afghan Ashraf Ghani, parmi les 400 invités. Etait également à leurs côtés l’architecte Jean Nouvel, qui s’est inspiré des médinas arabes pour concevoir ce musée qui ouvrira ses portes au public samedi avec des festivités prévues jusqu’au 14 novembre.

C’est « un musée universel, le premier du monde arabe »

Les visiteurs peuvent déambuler dans des espaces de promenade surplombant la mer et sous un dôme de 180 mètres de diamètre, composé de 7.850 étoiles en métal à travers lesquelles les rayons du soleil créent ce que Jean Nouvel appelle une « pluie de lumière », inspirée des palmeraies et des souks.

>> A lire aussi : Le Louvre Abou Dabi ouvrira ses portes le 11 novembre

Quelque 5.000 visiteurs sont attendus dans les premiers jours, a indiqué Mohammed al-Moubarak, président de l’Autorité de la culture et du tourisme d’Abou Dabi, qui voit dans ce musée le symbole d’une « nation tolérante ». C’est « un musée universel, le premier du monde arabe », a résumé Jean-Luc Martinez, président du Louvre à Paris, qui a fait le déplacement.

Emmanuel Macron en a profité pour saluer l’engagement des Emirats à lutter contre les groupes armés djihadistes, notamment en participant à la coalition internationale contre le groupe Etat islamique (EI).

Il doit également rendre visite aux militaires français positionnés dans ce pays « stratégique », avant un déplacement à Dubaï. Pour terminer, il clôturera un forum économique avant de repartir jeudi soir.