Le Canada a prévu d'accueillir un million de migrants d'ici trois ans

IMMIGRATION Ces arrivées importantes se feront aux deux tiers pour des besoins économiques…

20 Minutes avec AFP

— 

Ahmed Hussen, le ministre canadien de l’Immigration.

Ahmed Hussen, le ministre canadien de l’Immigration. — Fred Chartrand

Le Canada a prévu d’attirer un million de nouveaux migrants d’ici la fin 2020 pour répondre au besoin de main-d’œuvre de son économie, a annoncé ce mercredi Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration. L’an prochain, le Canada prévoit d’accorder la résidence permanente à 310.000 étrangers, puis 330.000 un an plus tard et 340.000 en 2020, a indiqué le ministre lors d’une conférence de presse à Toronto.

Pour des besoins économiques

Ces arrivées importantes d’immigrants vont se faire pratiquement aux deux tiers pour des besoins économiques, mais aussi par le biais du regroupement familial et la poursuite de l’accueil de réfugiés.

>> A lire aussi : Au Canada, l’armée installe des tentes pour accueillir les réfugiés des Etats-Unis

« En réponse aux demandes des entreprises canadiennes et aux besoins de main-d’œuvre », l’arrivée de nouveaux migrants « soutiendra la croissance économique ». « Cela nous aidera à faire face aux défis des prochaines années, comme le ralentissement de la croissance de la force de travail et le manque de main-d’œuvre lié au vieillissement de la population », a expliqué Ahmed Hussen.

Au titre du regroupement familial

« Cette augmentation des niveaux d’immigration permettra » aussi de résorber les nombreuses demandes au titre du regroupement familial, a expliqué le ministre.

Avec l’accès à la nationalité canadienne d’une grande partie des résidents permanents dans les prochaines années, la proportion de Canadiens nés à l’étranger va continuer d’augmenter. Selon les données du dernier recensement, publié la semaine dernière, 7,5 millions de Canadiens, soit 21,9 % de la population, sont nés à l’étranger. Une proportion qui se rapproche des 22,3 % enregistrés lors du recensement de 1921, un niveau record depuis la création du pays en 1867.