Une nouvelle fois appelée à commenter les agissements du producteur américain Harvey Weinstein, la candidate démocrate de la dernière course à la Maison Blanche a expliqué sur la BBC : « Après tout, nous avons quelqu’un qui a admis être un prédateur sexuel dans le bureau ovale. »

Hillary Clinton a ainsi établi des parallèles entre Harvey Weinstein et le président Donald Trump, qualifiant le comportement déshonorant du producteur hollywoodien de « dégoûtant » et de « déchirant ».

Elle était restée silencieuse pendant plusieurs jours

La candidate démocrate à la présidentielle de 2016 a félicité les femmes qui ont partagé les histoires de leurs rencontres avec Weinstein et a souligné que ce type de comportement ne peut être toléré dans aucun milieu, y compris dans celui de la politique.

Pour rappel, le président américain Donald Trump s’était vanté en 2005 de pouvoir embrasser quand il veut les femmes et « les attraper par la chatte » sans invitation. Hillary Clinton, dont les campagnes politiques ont reçu de larges donations de Weinstein au fil des ans, était restée silencieuse pendant plusieurs jours.