Affaire Harvey Weinstein: Antoine de Caunes en soutien à sa fille Emma, dézingue le producteur

HARCELEMENT Il a explicitement adressé son message à sa fille Emma, concernée par le scandale Weinstein…

L.Gam.

— 

Antoine et Emma de Caunes à Paris, le 28 février 2009.

Antoine et Emma de Caunes à Paris, le 28 février 2009. — BORIS HORVAT / AFP

Harvey Weinstein, ce « gros porc puant ». Antoine de Caunes n’a pas lésiné sur les mots concernant le scandale de viols et agressions sexuelles dont est accusé le producteur américain. L’animateur a déclamé au micro de France Inter une chronique des plus salées, sachant qu’il est personnellement touché par l’affaire : sa fille Emma de Caunes, 41 ans, a révélé dans les colonnes du New Yorker mardi qu’ elle avait subi les avances du producteur hollywoodien.

« Tout le monde le sait, il faut du courage quand on est une femme pour mettre sur la place publique de telles histoires, et j’espère que l’exemple de cet aréopage de comédiennes aidera à libérer la parole de victimes plus anonymes. » Il a ensuite qualifié de « gros porc puant » Harvey Weinstein avant d’ajouter « être fier d’avoir une fille comme elle ». Ce à quoi sa fille a répondu dans un tweet : « Et moi d’avoir un père comme lui… »

Le témoignage d’Emma de Caunes

Emma de Caunes a raconté dans les colonnes du New Yorker le harcèlement sexuel qu’elle a subi en 2010, dans une chambre du Ritz à Paris. Le producteur, qu’elle avait croisé quelques mois plus tôt au Festival de Cannes, lui demande de la rencontrer, afin de lui parler d’un « rôle féminin fort », dans un film tourné en France par un réalisateur connu. « Mais je vais vous le donner, lui dit Weinstein, je l’ai dans ma chambre. » L’actrice décline, mais le producteur insiste, elle finit par accepter. Une fois dans la chambre de Weinstein, celui-ci disparaît dans la salle de bains alors qu’Emma de Caunes répond à un coup de téléphone. Une fois raccroché, elle entend alors le bruit d’une douche. « J’étais genre, c’est quoi ce délire, il prend vraiment une douche ? » confie-t-elle.

Et c’est alors que Weinstein sort, nu, et en érection. « Que faites-vous ? » lui demande Emma de Caunes. Le producteur lui dit alors de s’allonger sur le lit, précisant que de nombreuses femmes l’ont fait avant elle. « J’étais pétrifiée, révèle l’actrice, mais je ne voulais pas le lui montrer, parce que je sentais que plus je flippais, plus ça l’excitait. C’était comme un chasseur face à un animal sauvage. La peur l’excitait », ajoute-t-elle.

>> A lire aussi : Harcèlement sexuel. Quand le comportement de Harvey Weinstein faisait marrer Hollywood

Des agressions connues depuis vingt ans

Ce qu’a raconté Emma de Caunes dans The New Yorker ne fait pas exception : de nombreuses comédiennes, d’Angelina Jolie à Gwyneth Paltrow, ont dénoncé les agissements de Harvey Weinstein, magnat de Hollywood, qui subit donc un déluge d’accusations depuis quelques jours. Le comportement du producteur était connu de longue date, mais il aura fallu vingt ans pour que les médias, eux-mêmes souvent soumis à des pressions de la part du producteur, obtiennent le témoignage de victimes présumées.

En outre, à la suite des révélations sur son mari, Georgina Chapman, la femme de Harvey Weinstein, a annoncé mardi soir dans un communiqué adressé au magazine People sa séparation avec le producteur.