Etats-Unis: Tillerson affirme qu'il n'a «jamais envisagé de démissionner»

MAISON BLANCHE « Il ne m’est jamais venu à l’idée de partir », a martelé le secrétaire d’Etat américain lors d’une rare conférence de presse...

20 Minutes avec AFP

— 

Rex Tillerson, secrétaire d'Etat américain.

Rex Tillerson, secrétaire d'Etat américain. — Steve Helber/AP/SIPA

Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a affirmé ce mercredi qu’il n’avait « jamais envisagé de démissionner », lors d’une rare conférence de presse donnée à la suite d’informations de presse faisant état de graves dissensions avec le président Donald Trump.

« Il ne m’est jamais venu à l’idée de partir. J’ai été nommé par le président et je suis là aussi longtemps que le président a le sentiment que je peux être utile pour atteindre ses objectifs », a déclaré Rex Tillerson au département d’Etat à Washington.

>> A lire aussi : Cacophonie au sommet, les voix dissonantes de Trump et ses ministres sur la Corée du Nord

Il aurait traité Donald Trump de « débile » à la fin d’une réunion au Pentagone

NBC News a rapporté mercredi que le chef de la diplomatie américaine avait traité Donald Trump de « débile » à la fin d’une réunion au Pentagone cet été, et menacé de démissionner à la même époque en raison de différends profonds avec le président. Selon ce média, qui cite plusieurs hauts responsables américains, le vice-président Mike Pence l’a rencontré quelques jours après pour lui demander d’être plus respectueux à l’égard de Donald Trump mais aussi pour le convaincre de ne pas démissionner.

>> A lire aussi : La démission de Flynn est-elle le signe d'une crise plus importante?

« Le vice-président n’a jamais eu à me convaincre de rester secrétaire d’Etat car je n’ai jamais envisagé de quitter cette fonction », a-t-il insisté mercredi, debout derrière un pupitre. « Mon engagement en faveur du succès de notre président et de notre pays est aussi fort que le jour où j’ai accepté de servir comme secrétaire d’Etat. » Interrogé, après son discours, sur le qualificatif de « débile » qu’il a, selon NBC, attribué à Donald Trump, Rex Tillerson a balayé, sans clairement démentir : « Je ne vais pas m’occuper de choses aussi insignifiantes », « cela n’a pas d’autre objectif que de diviser », « et je ne vais pas participer aux efforts pour diviser cette administration ».

Une « fake news » selon Trump

Quelques minutes après, Donald Trump a tweeté. « L’histoire relayée par NBC News vient juste d’être réfutée par le secrétaire Rex Tillerson et le vice-président Mike Pence. C’est une « fake news ». Ils devraient présenter des excuses à l’Amérique », a écrit le président américain.

La presse américaine a plusieurs fois rapporté l’existence de tensions entre les deux hommes, et le président a plusieurs fois semblé compliquer la tâche de son ministre avec des déclarations qui n’allaient pas dans le sens de la stratégie élaborée au département d’Etat.