Etats-Unis: Le gendre de Donald Trump a utilisé une messagerie privée pour ses échanges professionnels

ETATS-UNIS «L’affaire des emails» d’Hillary Clinton était l’un des principaux arguments de Donald Trump contre sa rivale pendant la campagne…

M.C.

— 

Jared Kushner, gendre du président américain Donald Trump et conseiller à la Maison-Blanche, le 19 juillet 2017 à Washington

Jared Kushner, gendre du président américain Donald Trump et conseiller à la Maison-Blanche, le 19 juillet 2017 à Washington — Jacquelyn Martin/AP/SIPA

L’ironie avec un grand « i ». Après des mois de campagne électorale américaine passés à attaquer son adversaire Hillary Clinton sur son utilisation d’un serveur d’emails privé pour ses correspondances professionnelles, Donald Trump se trouve confronté à une situation similaire dans son entourage (très) proche.

Jared Kushner, conseiller et gendre du président, aurait lui-même utilisé un compte privé pour échanger des courriels avec des membres de l’équipe présidentielle, rapporte le site Politico ce dimanche.

Citant quatre responsables de la Maison Blanche, le site affirme que Jared Kushner, notamment impliqué dans les efforts de Washington pour relancer le processus de paix au Proche-Orient, aurait utilisé un serveur personnel pour ses échanges électroniques avec des conseillers du palais présidentiel, concernant « la couverture médiatique [du président], l’organisation d’événements et d’autres sujets ».

« Enfermer Hillary »

Rien ne suggère que ces courriels contenaient des informations sensibles ou confidentielles, précise Politico, mais c’est une infraction à la loi fédérale américaine qui impose depuis 2009 à tout responsable gouvernemental d’archiver sa correspondance, tous les documents de l’administration devant être archivés pour rester à la disposition du Congrès.

>> A lire aussi : Hillary Clinton toujours dans le déni sur sa défaite face à Donald Trump

C’est l’une des raisons – avec les éventuels problèmes de sécurité – pour lesquelles Hillary Clinton a fait l’objet d’une enquête, que Donald Trump a régulièrement utilisée comme argument électoral, appelant à « Enfermer Hillary ».

Au moins de 100 emails reçus ou envoyés par Kushner depuis son compte personnel

Un avocat de Jared Kushner a confirmé les faits, précisant que « de janvier à août, moins de 100 emails avaient été reçus ou envoyés par le gendre du président à ses collègues de la Maison Blanche depuis son compte personnel ». « Il s’agissait en général, assure l’avocat, d’articles de journaux ou d’analyses politiques » et ces échanges avaient lieu « le plus souvent lorsque quelqu’un lançait la conversation en envoyant des courriels à son adresse privée au lieu de son adresse de la Maison Blanche ».

>> A lire aussi : Etats-Unis: Le gendre de Trump entendu par le Congrès sur d'éventuels liens avec la Russie

Jared Kushner est également impliqué dans « l’affaire russe », pour laquelle le Congrès enquête sur une éventuelle collusion avec la Russie pendant la campagne présidentielle de 2016. Le gendre du président a été interrogé, à huis clos, par plusieurs commissions parlementaires en juillet.