Pourquoi certains pensent que la fin du monde, c’est ce le 23 septembre 2017?

PROPHETIE Selon plusieurs prophéties bibliques, arrêtez tout, demain c'est la fin du monde...

O. G.

— 

Illustration d'une explosion de planète.

Illustration d'une explosion de planète. — Pixabay

Vous risquez peut-être de construire un abri antiatomique dans la nuit ou de dévaliser le rayon conserves du supermarché en lisant cet article… Selon plusieurs prophéties bibliques, repérées par le site de Slate, ne vous interrogez plus sur votre futur, la fin du monde, c’est demain.

Une planète à l’origine de catastrophes

Plus besoin de s’inquiéter pour son compte en banque ou de réserver les prochaines vacances, si tout se passe comme le préditDavid Meade, un auteur catholique autoédité, une planète, nommée Nibiru, en route vers la Terre, devrait survoler Jérusalem samedi et provoquer des catastrophes en cascade. Et la fin de tout. Précision : la Nasa a maintes fois répété que cette planète Nibiru n’existait pas. Autre signe qui garantit pour Meade que l’Humanité risque de se retrouver au jugement dernier samedi 23 septembre : on sera trente-trois jours, comme l’âge du Christ à sa mort, après l’éclipse solaire du 21 août. Selon la journaliste de Slate, ces prophéties sont basées sur des interprétations subjectives du dernier chapitre du Nouveau Testament.

>> A lire aussi : Eclipse solaire: Cinq idées reçues passées au crible

La fin du monde maintes fois annoncée

Mais si cette prédiction peut porter à sourire, certaines sectes et autres sites chrétiens peu fiables, reprennent cette idée de fin du monde le 23 septembre : samedi pourrait se dérouler « The Rapture », soit l’élévation au ciel des croyants. Un scénario digne de la série The Leftovers, dans laquelle une partie de l'Humanité disparaît subitement.

>> A lire aussi : Ce que la série «The Leftovers» a changé dans nos vies

Mais pas trop d’inquiétude, la fin du monde a été annoncée à de nombreuses reprises. Notamment par une secte new-yorkaise qui avait prédit le retour de Jésus sur Terre le 22 octobre 1844. Sans succès… Par ailleurs, des scientifiques russes ont déjà choisi une autre date : on aurait donc jusqu'à 2036 pour nous préparer à la fin du monde. 

>> A lire aussi : VIDEO. La fin du monde n'est pas passée loin sur une plage de Santa Cruz

Mais sans intervention d’une planète imaginaire, les humains, et en particulier les dirigeants des Etats-Unis et de la Corée du Nord ont quelques cartes en main pour faire planer une menace autrement plus inquiétante…