Que sait-on du meurtre de la Française Sophie L., fille au pair à Londres?

ENQUETE La jeune femme avait décidé de rentrer en France deux jours avant que son corps ne soit découvert par les enquêteurs... 

C. Ape.

— 

Un corps calciné a été retrouvé à l'arrière d'une maison du quartier londonien de Southfields

Un corps calciné a été retrouvé à l'arrière d'une maison du quartier londonien de Southfields — DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Une épaisse fumée en provenance de la propriété du couple a donné l’alerte aux autorités. L’ex-petite amie du fondateur du groupe irlandais Boyzone a été arrêtée, ainsi que son nouveau compagnon, pour le meurtre de leur fille au pair française, ce vendredi.

Le corps de Sophie, 21 ans, a été retrouvé calciné mercredi dans le jardin de la maison du couple, située dans le quartier londonien de Southfields. Elle avait été embauchée par Sabrina K., âgée de 34 ans, pour s’occuper de ses deux enfants de 3 et 6 ans, dont un garçon né de son union avec Mark Walton (fondateur du groupe Boyzone et juré de la version britannique de la Nouvelle star).

Un corps calciné retrouvé dans le jardin du couple

Mercredi, rapporte 'Evening standard, les policiers sont intervenus vers 18h30 dans le sud de Londres après qu’un petit garçon curieux a escaladé la porte du jardin de la maison du couple et vu un important brasier. Les voisins s’étaient également plaints d’odeurs de fumée et d’essence.

Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, ils ont découvert un corps en proie aux flammes. Le cadavre était trop calciné pour qu’ils puissent déterminer le sexe et l’âge de la victime. Selon la presse britannique, la victime aurait finalement été identifiée comme étant la jeune Sophie, originaire de Troyes.

Le couple a été inculpé ce vendredi. Sabrina K. et son compagnon, Ouissem M., 40 ans, sont tous les deux accusés de meurtre.

Sophie avait décidé de rentrer en France

La jeune Française s'était installée dans la capitale britannique pour « apprendre l’anglais », rapporte le Daily Mail.

Elle travaillait pour Sabrina K. depuis plus d'un an mais ne semblait pas s’épanouir à Londres, selon les dires de ses amis, cités par le quotidien britannique. « Sophie était malheureuse depuis longtemps. Elle était partie pour s’ins­tal­ler chez un de ses rares amis durant deux nuits le mois dernier. Elle avait finalement décidé de rentrer chez elle [à Troyes] et demandé à sa mère de lui envoyer 45 euros pour qu’elle puisse se payer le billet de retour. Elle était supposée rentrer [en France] lundi. Elle n’est jamais arrivée. »