Attentats en Catalogne: Trente Français blessés dont cinq dans un état grave...

TERRORISME Revivez tous les événements de ce samedi par ici...

F.F.

— 

La police espagnole fouille un véhicule après avoir abattu plusieurs terroristes présumés à Cambrils.

La police espagnole fouille un véhicule après avoir abattu plusieurs terroristes présumés à Cambrils. — SIPA

L'ESSENTIEL

  • Trois des cinq suspects abattus par la police dans la nuit de jeudi à vendredi ont été identifiés.
  • Un suspect de 22 ans est toujours en fuite ce samedi.
  • La police espagnole a transmis à la France le signalement d'un véhicule recherché qui pourrait avoir franchi la frontière.
  • Daesh a revendiqué l'attentat de Cambrils.

RESUME EN VIDEO

19h30 : Ce live est désormais terminé. Bonne soirée à tous !

18h40 : Le Kangoo blanc signalé à la France, retrouvé en Espagne

Le véhicule blanc de type Kangoo que la police espagnole avait signalé vendredi aux autorités françaises, en lien avec les attentats en Catalogne, a été retrouvé en Espagne, a indiqué samedi une source policière française. Cette source, qui n'a pas donné plus de détails, confirmait une information donnée par France 2 et Franceinfo. Le signalement avait été effectué par Madrid en anticipant un possible passage du véhicule du côté français de la frontière.

17h25 : Ripoll, la ville d'origine de plusieurs djihadistes abattus ou arrêtés

A une centaine de kilomètres au nord de Barcelone, les habitants de Ripoll sont sous le choc : plusieurs terroristes qui ont perpétré les deux attentats en Catalogne, à Barcelone et à Cambrils, habitaient depuis de nombreuses années dans cette cité catalane de 10.000 âmes. Depuis vendredi, de nombreuses perquisitions y ont été menées pour tenter de rembobiner le fil des événements...

>> L'article complet par ici

 

17h : Au départ de la Vuelta, Gérard Collomb se dit de « de tout cœur » avec l’Espagne

« Nous sommes de tout cœur avec vous », a lancé le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, venu assister samedi à Nîmes au départ de la 72e Vuelta pour réaffirmer la solidarité de la France avec l’Espagne, frappée jeudi et vendredi par deux attentats qui ont fait 14 morts et plus de 120 blessés. « Aujourd’hui ma présence sur le lancement de ce tour veut marquer la solidarité du gouvernement français avec le peuple espagnol, avec Barcelone », a déclaré Gérard Collomb, ajoutant vouloir « coopérer avec les forces de sécurité espagnoles, avec les forces de sécurité européennes de manière à pouvoir éradiquer dans tous nos pays le terrorisme ».

 

15h55 : Trente Français blessés dont 5 dans un état grave

« Le dernier bilan des victimes françaises dans les attentats en Espagne, établi par le Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, a recensé au total 30 blessés dans l’ensemble des attaques terroristes », a déclaré le Quai d’Orsay, dans un communiqué.

« Seize de nos compatriotes blessés ont pu quitter les hôpitaux après avoir reçu les soins appropriés », précise le ministère, ajoutant : « Parmi les 14 Français toujours hospitalisés dans les hôpitaux de la région de Barcelone, cinq se trouvent dans un état grave. »

14h53 : La famille royale espagnole a rendu visite aux blessés

Felipe et Laeticia se sont rendus à l'hôpital ce samedi afin de rendre visites aux personnes blessées dans les attentats de Barcelone et de Cambrils.

 

14h22 : Le petit garçon de 7 ans disparu depuis l'attentat aurait été retrouvé

L'information provient d'El Pais. D'après le journal, Julian, le petit Australien qui avait disparu depuis l'attentat sur les Ramblas aurait été localisé par les Mossos d'Esquadra (la police catalane) et se trouverait en fait dans un hôpital de la ville catalane. La mère du petit garçon fait partie des blessés de l'attentat et est toujours hospitalisée. D'après les Mossos, Julian n'aurait jamais été porté disparu, contrairement à ce qu'a affirmé le grand-père de l'enfant. Le père aurait été informé depuis le début de l'hospitalisation de son fils. 

>> C'est à lire par ici

 

12h54 : Que s'est-il passé à Sant Just Desvern ?

C'est la question à laquelle tentent de répondre -entre autres- les enquêteurs, après la découverte du corps d'un homme dans une Ford Focus blanche peu après l'attentat perpétré à Barcelone jeudi soir. 

>> C'est à lire par ici

 

13h12 : Des journalistes étrangers arrêtés

Albert Oliva annonce que des journalistes étrangers ont été arrêtés et accusés de violation de domicile vendredi soir. 

Fin de la conférence de presse.

13h05 : Le porte-parole de la police s’exprime

Une perquisition vendredi soir dans un logement de Ripoll, ville d’où sont originaires certains des suspects, aurait apporté de nouvelles informations à la police. Albert Oliva confirme également que la police recherche toujours un suspect. « C’est une fois que nous aurons trouvé cette personne que nous examinerons ses liens avec l’attentat », a indiqué l’inspecteur. En tout, neuf perquisitions ont été menées depuis le début de l'enquête.

 

13h : Le niveau 4 d’alerte attentat maintenu en Espagne

Le ministre de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido, a annoncé le maintien du niveau d’alerte terroriste à 4 sur une échelle allant jusqu’à 5, tout en renforçant tout de même le dispositif de sécurité. « Il n’y a aucun risque d’attentat imminent », s’est justifié le ministre, après avoir indiqué que la cellule djihadiste avait été démantelée.

 

12h54 : La cellule djihadiste « démantelée »

D’après le ministère de l’Intérieur espagnol, la cellule djihadiste responsables des attaques de Barcelone et Cambrils a été « démantelée ».

12h31 : Le groupe Etat islamique revendique l’attaque de Cambrils

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque meurtrière dans la station balnéaire de Cambrils en Espagne, où une voiture a foncé sur la promenade du front de mer avant de percuter une voiture de police, selon un communiqué.

L’EI, qui avait revendiqué l’attentat de Barcelone (13 morts), a précisé que « deux escadrons de djihadistes » avaient mené les deux attaques qui visaient « des rassemblements de croisés », selon le communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq.

 

12h10 : Le point sur les blessés des deux attaques

 

11h58 : Relever la menace terroriste au niveau 5 ?

Le gouvernement espagnol devait décider ce samedi s’il élève encore le niveau d’alerte antiterroriste, pour passer du niveau 4 - qu’il a atteint depuis l’attentat de Sousse en Tunisie en juin 2015 - à son niveau maximum, 5, synonyme de risque d’attentat imminent et qui implique une présence renforcée de l’armée dans les rues.

La décision dépend d’une « commission d’évaluation de la menace » présidée par le ministre de l’Intérieur et composée de hauts responsables de la police et des services de renseignement.

11h12 : Des victimes de 35 nationalités différentes

Les victimes des attentats perpétrés jeudi et vendredi sont d’au moins 35 nationalités : treize personnes ont été tuées dans l’attaque à Barcelone et une quatorzième a succombé à ses blessures dans l’attentat de Cambrils, et les deux attaques ont fait plus de 100 blessés.

Voici les nationalités concernées : allemande, algérienne, argentine, australienne, autrichienne, belge, marocaine, canadienne, chinoise, colombienne, cubaine, équatorienne, égyptienne, espagnole, américaine, philippine, française, britannique, grecque, néerlandaise, taïwanaise, hondurienne, roumaine, hongroise, irlandaise, italienne, koweïtienne, macédonienne, mauritanienne, pakistanaise, péruvienne, dominicaine, turque et vénézuélienne, selon un bilan « provisoire » de la protection civile catalane. Par ailleurs, selon le gouvernement portugais, une Portugaise figure parmi les personnes tuées à Barcelone.

10h12 : Un policier catalan aurait abattu à lui seul 4 des 5 suspects tués à Cambrils

C’est le héros du jour en Espagne. D’après les informations du quotidien catalan la Vanguardia, un policier aurait à lui seul abattu quatre des cinq suspects terroristes qui ont trouvé la mort à Cambrils dans la nuit de jeudi à vendredi alors qu’ils tentaient de foncer sur la foule en voiture, quelques heures après l’attaque à la voiture bélier de Barcelone.

>> C'est à lire par ici

 

9h23 : Le principal suspect toujours recherché

Younès A., un Marocain de 22 ans, est toujours recherché par la police. On ignore pour le moment son degré d'implication dans les attaques. 

9h10 : Une cellule djihadiste d'une douzaine de personnes

Une douzaine de personnes pourraient être impliquées dans les attentats de Barcelone et Cambrils, selon la police catalane. Trois ont été identifiées mais n'ont pas été interpellées, quatre ont été arrêtées et cinq ont été tuées à Cambrils, dont trois sont désormais identifiées. Il s'agit de trois jeunes Marocains Moussa Oukabir, Saïd Aallaa et Mohamed Hychami, respectivement âgés de 17, 18 et 24 ans, tous habitants d'une localité du nord de la région, Ripoll. 

>> A lire aussi : Que sait-on des suspects ?

Trois des quatre suspects arrêtés l'ont également été à Ripoll, dont Driss Oukabir, le frère de Moussa Oukabir abattu à Cambrils. Un Espagnol, dont l'identité n'a pas été révélée, né à Melilla (enclave espagnole au Maroc), a lui été arrêté à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone, où une explosion s'est produite mercredi soir dans une maison dont les occupants préparaient des engins explosifs, selon la police.

>> A lire aussi : La piste d'une cellule d'une douzaine de personnes

 

9h : Madrid signale un véhicule à la France

La police espagnole a transmis vendredi le signalement d'un véhicule blanc de type Kangoo aux autorités françaises. «Les enquêteurs espagnols ont fait un signalement aux autorités françaises sur ce véhicule en lien avec les attentats» qui ont fait 14 morts et plus d'une centaine de blessés, selon cette source confirmant une information du Parisien. Le véhicule pourrait avoir passé la frontière franco-espagnole.