VIDEO. Attentats en Catalogne: «J’ai vu une foule en panique, je me suis mis à courir pour me réfugier dans un bar»

TERRORISME Un van a percuté la foule sur les Ramblas, l’avenue la plus touristique de Barcelone (Espagne), jeudi 17 août, faisant plusieurs morts et des blessés…

Romain Lescurieux

— 

Les forces de sécurité et les services de secours sont présents place de la Catalogne, à Barcelone, où une fourgonnette a percuté la foule le 17 août 2017.

Les forces de sécurité et les services de secours sont présents place de la Catalogne, à Barcelone, où une fourgonnette a percuté la foule le 17 août 2017. — Josep LAGO / AFP

Il est entre 16 heures et 17 heures, ce jeudi, lorsque Xavier, 29 ans, qui se promène place de Catalunya, aperçoit « une foule en panique » courir en sa direction. Quelques minutes plus tôt et à seulement quelques mètres, une camionnette a percuté la foule en plein après-midi sur Les Ramblas, la promenade piétonne du centre de Barcelone.

>> Suivez notre direct sur l'attaque de Barcelone...

« J’ai vite compris et je suis mis aussi à courir »

La zone a immédiatement été fermée par un cordon de sécurité et cinq ambulances et une vingtaine de véhicules de police se trouvaient sur place, a constaté le correspondant de l’AFP. Des agents repoussaient la foule au-delà de la grande place de Catalunya, en criant « attaque terroriste ». Des policiers demandaient aux commerçants à proximité de la collision de laisser entrer les passants et de baisser les rideaux derrière eux.

« Quand j’ai vu tout le monde courir, j’ai vite compris et je suis mis aussi à courir pour me réfugier dans un bar de Passeig de Gracia, qui a tout de suite fermé les stores. Nous étions une trentaine de personnes. Après le choc initial, l’ambiance dans le bar était très calme une fois les stores fermés. Nous avons attendu une heure puis on est partis. La police avait sécurisé la zone. Je suis rentré chez moi », explique auprès de 20 Minutes, le jeune homme en vacances à Barcelone.

Selon les autorités espagnoles, le bilan serait de 13 morts et d’une centaine de blessés. La police locale a interpellé deux suspects dans la soirée. L’attaque a été revendiquée par l’organisation Etat islamique, via son agence de propagande Amaq.

>> Ce que l'on sait de l'attaque d'un van sur les Ramblas