La Corée du Nord compare Trump à Hitler

COREE DU NORD Le régime de Pyongyang, coutumier d'un langage fleuri et outrancier pour critiquer ses ennemis, fait rarement appel au dictateur allemand...

20 Minutes avec AFP

— 

Kim Jong-un salue la foule le 10 mai 2015 à Pyongyang en Corée du Nord.

Kim Jong-un salue la foule le 10 mai 2015 à Pyongyang en Corée du Nord. — Wong Maye-E/AP/SIPA

Un nouveau signe des tensions croissantes entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Mardi, le régime de Pyongyang a comparé le président américain Donald Trump à Adolf Hitler, peu avant la visite à Washington du président sud-coréen Moon Jae-In.

>> A lire aussi : Pyongyang dément tout acte de torture et dénonce une «campagne de diffamation» après la mort d'Otto Warmbier

Dans un éditorial, l’agence officielle KCNA estime que la politique du président américain est une forme de « nazisme du XXIe siècle » en dénonçant le slogan « America First » (« L’Amérique d’abord ») mis en avant par Donald Trump dès son discours d’investiture en janvier.

« Le "principe de l’Amérique d’abord" vise la domination mondiale au travers de moyens militaires, comme ce fut le cas pour le concept d’occupation mondiale de Hitler », avance l’agence. Donald Trump « suit la politique dictatoriale de Hitler » visant à diviser le monde en deux catégories, « les amis et les ennemis » afin de justifier la « suppression » de ces derniers, ajoute l’agence.

Obama et l’ancienne présidente sud-coréenne déjà ciblés

La Corée du Nord est coutumière d’un langage fleuri pour critiquer ses ennemis. Mais les comparaisons avec Adolf Hitler sont rares. Jeudi, Pyongyang avait qualifié Donald Trump de « psychopathe », dans un contexte tendu par le décès d’Otto Warmbier, l’étudiant américain rapatrié dans le coma aux Etats-Unis après sa détention en Corée du Nord.

>> A lire aussi : Kim Jong-un s'offre son tout premier site officiel à destination... des étrangers

En 2014, KCNA avait traité le prédécesseur de Donald Trump, Barack Obama, entre autres insultes, de « bâtard de sang-mêlé » et parlé de son « apparence de singe ». KCNA avait déjà franchi une nouvelle étape dans les imprécations en s’en prenant peu avant à l’ex-présidente sud-coréenne Park Geun-Hye, comparée à une « prostituée » et Barack Obama, à un « maquereau ».

Sommet entre Trump et son homologue sud-coréen

L’administration Trump travaille à un durcissement des sanctions internationales existantes contre la Corée du Nord pour tenter de l’obliger à renoncer à ses programmes nucléaire et balistique interdits. KCNA a accusé Washington de bloquer les livraisons de produits médicaux à la Corée du Nord, y voyant « un acte inhumain et contraire à l’éthique, d’un degré bien plus élevé que le siège de Leningrad par Hitler ».

>> A lire aussi : Une agence de voyages renonce à envoyer des Américains en Corée du Nord

Le siège de l’actuelle Saint-Pétersbourg par l’armée allemande dura près de 900 jours entre 1941 et 1944 et fit au total plus de 2 millions de morts. La menace représentée par la Corée du Nord - qui cherche ouvertement à se doter de missiles intercontinentaux - devrait cette semaine être au cœur du premier sommet, aux Etats-Unis, entre Donald Trump et son homologue sud-coréen.