VIDEO. Attaque à Londres: Ce qu’on sait sur l’attaque à la voiture-bélier devant une mosquée

MONDE Un véhicule a fauché des piétons dans la nuit de dimanche à ce lundi dans le nord-est de Londres à proximité d’une mosquée…

C.P. avec AFP

— 

Les enquêteurs dans le quartier de Finsbury Park à Londres au lendemain de l'attaque d'une camionnette.

Les enquêteurs dans le quartier de Finsbury Park à Londres au lendemain de l'attaque d'une camionnette. — Daniel LEAL-OLIVAS / AFP

Nouvelle nuit de terreur en Grande-Bretagne : un homme est mort et dix personnes ont été blessées cette nuit après qu’un véhicule a fauché des piétons à Londres à proximité de la mosquée de Finsbury Park (nord-est), a annoncé ce lundi matin la police qui a saisi l’unité antiterroriste. 20 Minutes fait le point sur ce qu’on sait de cette nouvelle attaque « potentiellement » terroriste.

>> A lire aussi : Suivez la situation en direct après l'attaque près d'une mosquée de Londres

Que s’est-il passé ?

La police a été appelée juste après 00h20 (23h20 GMT) : selon plusieurs associations musulmanes dont le Conseil musulman du Royaume-Uni (MCB), organisation représentative des musulmans britanniques, les faits se sont déroulés devant une mosquée.

« Nous avons été informés qu’une camionnette avait percuté des fidèles alors qu’ils quittaient la mosquée de Finsbury Park. Nos prières vont aux victimes, » a-t-il tweeté. Harun Khan, à la tête du MCB, a affirmé que le véhicule avait « intentionnellement » foncé sur les fidèles quittant la mosquée, toujours sur Twitter.

« Il a foncé sur les gens. Il en a traîné quelques-uns sur plusieurs mètres », a raconté à l’AFP Abdiqadir Warra, qui a assisté à l’attaque.

Dans une vidéo amateur vue par l’AFP, trois personnes sont allongées sur le sol, dont une recevant du bouche-à-bouche.

« Nous avons vu beaucoup de personnes crier et beaucoup de blessés », a déclaré à l’AFP David Robinson, 41 ans, arrivé sur les lieux après l’attaque. « Il semble que la mosquée était la cible », a-t-il ajouté.

Un autre témoin de 19 ans, qui n’a pas voulu décliner son nom, a dit avoir vu un « van blanc avec trois hommes à bord ».

La police a démenti que des personnes avaient été blessées par des coups de couteau.

Quel est le bilan ?

« Un homme a été prononcé mort sur les lieux » de l’attaque et « huit blessés ont été conduits dans trois hôpitaux différents »,a indiqué ce lundi matin la police dans un communiqué. Deux autres personnes, légèrement blessées, ont été soignées sur place.

Qui est le suspect ?

La police a indiqué ce lundi matin que le conducteur de la camionnette, âgé de 48 ans, avait été immobilisé par les personnes sur place et arrêté. Il a été conduit à l’hôpital « par précaution » et sera placé en garde à vue dès sa sortie. La police a précisé qu’il n’y avait pas à ce stade de l’enquête d’autres suspects identifiés ou mentionnés par des témoins.

La police a ajouté que la « direction du contre-terrorisme » était chargée de l’enquête.

La Première ministre Theresa May a annoncé de son côté que la police traitait les événements comme « une potentielle attaque terroriste » et a convoqué une réunion d’urgence dans la matinée.

Mohammed Shafiq, à la tête de l’organisation musulmane Ramadhan Foundation, a condamné cette « attaque malveillante », dans un communiqué. L’association musulmane de défense des droits de l’Homme Cage a, elle, dénoncé « la hausse rampante de l’islamophobie » et appelé « au calme ».