Attaque de Londres: Le suspect «détenu pour terrorisme»

GRANDE-BRETAGNE Revivez avec nous les événements de ce lundi…

M.C.

— 

Des enquêteurs sur les lieux de l'attaque à Londres

Des enquêteurs sur les lieux de l'attaque à Londres — TOLGA AKMEN / AFP

L’ESSENTIEL

  • Un véhicule a fauché plusieurs piétons dimanche soir dans le nord-est de Londres devant une mosquée.
  • Au moins dix personnes ont été blessées et « une personne arrêtée », selon la police. La police doit encore établir si le décès d'un homme sur place est ou non lié à l'attaque.

LE RESUME DES FAITS EN VIDEO

 

20h: Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi avec nous

17h40: Le suspect arrêté après l’attaque devant une mosquée « détenu pour terrorisme »

16h26 : Pendant ce temps là à Paris, une voiture percute un fourgon de gendarmerie sur les Champs-Elysées

Mais il n'y a pas de bléssés. Lisez notre article ici. 

 

16h02 : Pendant ce temps là, le gouvernement négocie sur le Brexit

Le Royaume-Uni et l'Union européenne ont donné lundi le coup d'envoi officiel des négociations du Brexit à Bruxelles.

15h54 : La fille de Donald Trump réagit… mais pas son père

Ivanka Trump, fille et conseillère de Donald Trump, a exprimé sa solidarité avec les victimes de l’attaque qui a frappé des fidèles musulmans près de la mosquée de Finsbury Park, à Londres. Le président des Etats-Unis n’a en revanche pas immédiatement réagi.

 

 

15h40: « C’est un vraiment horrible attentat terroriste dans notre ville » déclare le maire de Londres Sadiq Khan

 

15h36:  « Nous avons poussé les gens loin de lui, jusqu'à ce qu’il soit emmené par la police », explique un imam

 

15h17: L'effrayante série noire

 

15h08: «Un vieil homme était au sol», raconte un témoin

 

14h41 : Des pancartes de soutien aux musulmans et aux victimes

 

13h37 : « 20 Minutes » s’est procuré une vidéo des passants qui arrêtent l’assaillant

 

12h57 : Theresa May promet de combattre le terrorisme « quel que soit le responsable »

La Première ministre britannique Theresa May a promis lundi de combattre le terrorisme « quel que soit le responsable » : « C’était une attaque contre les musulmans près de leur lieu de culte », a affirmé Theresa May avant d’ajouter : « Notre détermination à contrecarrer (les actes de terrorismes, ndlr) sera la même quel que soit leur responsable », lors d’un point presse devant Downing Street.

12h34 : Les leaders religieux montrent leur solidarité.

Selon le correspondant du Figaro à Londres, plusieurs responsables religieux de différentes confessions se sont rendus, ce lundi matin, à la mosquée pour montrer leur solidarité. Un peu plus tôt, l'archevêque de Canterbury avait également lancé un message de soutien à la communauté musulmane (notre post de 10h44).

12h11 : La mosquée de FInsbury, un ancien symbole islamiste.

Située dans le nord-est de Londres, dotée d’un minaret, d’un dôme doré et d’un bâtiment de briques, la mosquée de Finsbury est célèbre outre-Manche. C’est de ce lieu, à la fin des années 1990, qu’Abu Hamza Al-Masri prononçait des prêches au vitriol contre « le grand Satan américain ».

Borgne et amputé des deux avant-bras après une explosion accidentelle au Pakistan, ce prêcheur d’origine égyptienne appelait publiquement ses fidèles à partir mener le djihad en Afghanistan.

Le Britannique Richard Reid, qui avait ensuite tenté de faire exploser un avion transatlantique avec des chaussures piégées, ou le Français Zacarias Moussaoui, condamné à la prison à vie en liaison avec le 11-Septembre, étaient notamment allés l’écouter même si le prêcheur a toujours affirmé ne pas les connaître.

Arrêté en 2004 à la demande des autorités américaines, Hamza Al-Masri a été condamné en janvier 2015 à la prison à perpétuité à New York pour onze chefs d’inculpation liés à une prise d’otages, et pour terrorisme.

11h52 : L'assaillant «très content» après son arrestation.

L'Agence France Presse a également interrogé un autre témoin de la scène. Appelé Athman il ajoute que l'assaillant a « fait des signes de victoire » après avoir été arrêté et alors qu'il se trouvait dans le fouron de police. « Il semblait très content ».

11h47 : «Je veux tuer tous les musulmans», aurait crié l'assaillant.

Les médias anglais, The Guardian et la BBC notamment, ont retrouvé plusieurs témoins des faits. Et selon leur retranscription, l'assaillant aurait crié : « Tous les musulmans, je veux tuer tous les musulmans ».

10h44 : L'achevêque de Canterbury condamne l'attaque.

Sur son compte Twitter, l'archevêque de Canterbury a condamné l'incident de Londres. « L'épouvantable attaque contre les musulmans à Finsbury est une attaque contre nous tous, contre notre culture et les valeurs de notre pays », écrit ainsi Justin Welby.

 

10h28 : Ce qu’on sait sur l’attaque à la voiture-bélier

Le résumé des faits est à retrouver là.

 

9h29 : « Toutes les victimes sont musulmanes », annonce la police

« Toutes les victimes faisaient partie de la communauté musulmane », a indiqué un responsable de l’anti-terrorisme Neil Basu lors d’un point presse, en précisant que la police devait encore établir si le décès d’un homme sur place était ou non lié à l’attaque, qui a fait 10 blessés.

« L’attaque a eu lieu alors qu’un homme recevait des premiers soins par les gens sur place et malheureusement il est mort. Tout lien de causalité entre sa mort et l’attaque va faire partie de l’enquête », a ajouté Neil Basu ajoutant qu’il était « trop tôt pour conclure que sa mort résultait de l’attaque ».

 

9h04 : Des témoins auraient entendu le conducteur crier « je veux tuer des musulmans »

Le conducteur du van a été appréhendé par des passants après avoir crié « je veux tuer des musulmans », a déclaré un témoin, cité par The Guardian.

Le conducteur « a tenté de s’enfuir et criait "je veux tuer des musulmans" », a déclaré Abdulraham, témoin de la scène.

« Il s’est dirigé vers la route et j’ai tenté de le mettre au sol avec d’autres passants jusqu’à l’arrivée de la police, environ 20 minutes plus tard », a-t-il dit.

7h59 : Le résumé de faits en vidéo

 

7h52 : Pour l'heure, il n'y a pas d'autres suspects, indique la police

La police a toutefois souligné sur Twitter que l'enquête était toujours en cours.

 

7h42 : Un imam aurait « protégé le conducteur jusqu’à l’arrivée de la police »

Des témoins ont indiqué à Sky News qu’un imam de la mosquée avait protégé le conducteur du van de la foule jusqu’à l’arrivée de la police.

Ces déclarations font écho au communiqué de la mosquée, qui a remercié l’imam Mohammed Mahmoud « dont la bravoure et le courage ont permis de maintenir le calme après l’incident et d’empêcher qu’il y ait d’autres blessés ou tués ».

 

7h39 : Le suspect aurait dans un premier temps été arrêté par la foule avant d'être appréhendé par les autorités

C'est ce qu'affirme la chaîne Al Arabiya.

 

7h27 : L’attaque traitée comme « potentiellement terroriste »

La Première ministre britannique Theresa May a déclaré lundi que la police considérait comme « une attaque terroriste potentielle » le fait qu’une camionnette ait fauché des piétons dans la nuit à Londres, tuant un homme.

« La police a confirmé que c’était traité comme une attaque terroriste potentielle », a dit la Première ministre, annonçant une réunion d’urgence dans la matinée, après cette attaque survenue à proximité de la mosquée de Finsbury Park dans le nord-est de Londres.

7h10 : Le maire de Londres condamne une « terrifiante attaque terroriste »

Dans un message publié sur son compte Facebook, Sadiq Khan condamne la « terrifiante attaque terroriste contre des innocents à Finsbury Park ».

« Nous ne connaissons pas encore tous les détails, mais il s’agit clairement d’une attaque délibérée contre des Londoniens innocents, dont beaucoup terminaient la prière pendant le mois sacré du Ramadan », estime le maire de la capitale, appelant tous les Londoniens au calme et à la vigilance.

 

7h03 : A New York, des forces de police sont déployées aux abords des mosquées

 

6h37 : « Les fascistes et les terroristes islamistes sont motivés par la même haine de la différence », déclare le mari de Jo Cox

Brendan Cox, le mari de la députée travailliste Jo Cox, sauvagement assassinée en juin 2016 par un militant d’extrême-droite, estime que « les fascistes d’extrême-droite et les terroristes islamistes sont motivés par la même haine de la différence et la même idéologie suprémaciste, et [qu’ils] utilisent les mêmes méthodes. Nous allons les vaincre. »

 

6h19 : La police évoque une « possible attaque terroriste »

La Première ministre Theresa May, qui annonce l’information, organisera une réunion d’urgence dans la matinée.

6h15 : « S’il est confirmé qu’il s’agit d’une attaque délibérée, alors elle doit être considérée comme un acte de terrorisme »

Mohammed Shafiq, à la tête de l’organisation musulmane Ramadhan Foundation, a condamné une « attaque malveillante », dans un communiqué. « S’il est confirmé qu’il s’agit d’une attaque délibérée, alors elle doit être considérée comme un acte de terrorisme », a-t-il ajouté. L’association musulmane de défense des droits de l’Homme Cage a elle dénoncé « la hausse rampante de l’islamophobie » et appelé « au calme ».

6h08 : Le conducteur de la camionnette est « un homme de 48 ans »

Selon la police, l’homme a été retenu par des passants jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre. « A ce stade, aucun autre suspect n’a été identifié ou signalé à la police », annonce un communiqué.

6h04 : Au moins « un mort » dans l’attaque, annonce la police

Dans un communiqué, la police londonienne annonce « qu’une personne est décédée ». Par ailleurs, huit blessés ont été emmenés vers trois hôpitaux. Deux autres personnes auraient été soignées sur place. « A ce stade, aucune blessure à l’arme blanche n’est signalée », précise la police.

 

5h09 : Le responsable de la mosquée de Finsbury Park condamne une « attaque lâche »

Mohammed Kozbar évoque « un grand nombre de blessés ».

 

5h05: Theresa May et Jeremy Corbyn réagissent

La Première ministre évoque un «événement terrible», et le leader de l'opposition travailliste se dit «totalement choqué».

 

4h59 : La police antiterroriste enquête sur « l’incident », rapporte un journaliste du Guardian

« Les enquêteurs tâchent de déterminer s’il s’agit d’une collision accidentelle ou d’une attaque délibérée », écrit Vikram Dodd.

 

4h55 : Des musulmans prient sur le trottoir dans le quartier de Finsbury Park

Des musulmans prient sur le trottoir près de la mosquée de Finsbury Park, à Londres. Un véhicule a fauché plusieurs passants, le 19 juin 2017.
Des musulmans prient sur le trottoir près de la mosquée de Finsbury Park, à Londres. Un véhicule a fauché plusieurs passants, le 19 juin 2017. - Daniel LEAL-OLIVAS / AFP

 

4h47 : Des témoins disent avoir vu deux hommes s’enfuir

Plusieurs personnes cités par des médias britanniques rapportent avoir vu trois hommes dans la camionette, dont l’un a été maîtrisé par les passants jusqu’à l’arrivée de la police, et les deux autres qui se seraient enfuis.

4h43 : Le maire de Londres évoque « un incident majeur » à Finsbury Park

 

4h27: La mosquée avait reçu des lettres de menaces après les attentats de Paris

La mosquée de Finsbury Park était connue, au début des années 2000, pour être un haut lieu des militants islamistes de Londres qui venaient écouter les prêches enflammés d'Abou Hamza. Ce prêcheur égyptien, borgne et amputé des deux avant-bras, a été condamné à la prison à perpétuité en janvier 2015 aux Etats-Unis pour onze chefs d'inculpations liés à une prise d'otages et pour terrorisme. La direction de la mosquée a depuis changé mais des lettres de menaces avaient été reçues après les attentats à Paris en novembre 2015.

4h24 : Le véhicule aurait « intentionnellement » foncé sur les fidèles

Harun Khan, secrétaire général du MCB, l’organisation représentative des musulmans britanniques, déclare sur Twitter que le véhicule a « intentionnellement » foncé sur les fidèles quittant la mosquée

 

4h02 : Tout le monde criait : « Une camionnette a renversé des gens », raconte un témoin à la BBC

« Depuis ma fenêtre, j’ai entendu des cris, beaucoup de bruit et d’agitation à l’extérieur. Tout le monde criait : "Une camionnette a renversé des gens, une camionnette a renversé des gens !". Il y avait une camionnette blanche à l’extérieur de la mosquée de Finsbury Park qui semblait avoir fauché des gens qui sortaient après la prière. Je n’ai pas vu l’assaillant lui-même, qui semble avoir été arrêté, mais j’ai vu le véhicule ».

3h52 : Un journaliste présent sur place décrit la « confusion » et « la colère des passants contre la police »

 

3h49 : Le climat est particulièrement tendu, dans le contexte des attentats des dernières semaines

Le Royaume-Uni a déjà été frappé par trois attentats en trois mois, dont deux impliquant des véhicules ayant fauché des piétons. Le 22 mars, Khalid Masood, Britannique de 52 ans converti à l’islam et connu des services de police, avait fauché des piétons en lançant sa voiture de location sur le trottoir du pont de Westminster dans le centre de Londres, avant de poignarder à mort un policier devant le Parlement. Cinq personnes avaient été tuées.

Le 22 mai à Manchester, un attentat-suicide revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique avait fait 22 morts et une centaine de blessés à la sortie d’un concert de la pop-star américaine Ariana Grande. L’auteur, Salman Abadi était un Britannique de 22 ans d’origine libyenne.

Et dans la nuit du 3 au 4 juin, trois assaillants à bord d’une camionnette ont foncé sur la foule sur le London Bridge, puis poignardé plusieurs personnes à Borough Market avant d’être abattus par la police. Huit personnes ont trouvé la mort dans cette attaque.

 

3h46 : Des témoins décrivent une scène « horrible »

« Horrible de voir des policiers faire des massages cardiaques à des gens allongés par terre en espérant désespérément les sauver », a écrit sur Twitter Cynthia Vanzella, témoin de la scène.

« Nous avons vu beaucoup de personnes crier et beaucoup de blessés », a déclaré à l’AFP David Robinson, 41 ans, un témoin arrivé sur les lieux après l’incident. « Il semble que la mosquée était la cible », a-t-il ajouté. Un autre témoin de 19 ans, qui n’a pas voulu décliner son nom, a dit avoir vu un « van blanc avec trois hommes à bord ».

3h42 : Des fidèles auraient été fauchés devant une mosquée

« Nous avons été informés qu’une camionnette avait percuté des fidèles alors qu’ils quittaient la mosquée de Finsbury Park. Nos prières vont aux victimes, » a tweeté le Conseil des musulmans britannique (MCB), organisation représentative des musulmans britanniques.

En pleine période de ramadan, les musulmans pratiquants se rendent à la mosquée après l’Iftar, la rupture du jeûne à la tombée de la nuit. Une prière à lieu aux alentours de minuit.

3h40 : Plusieurs ambulances et équipes médicales sont sur place

 

Un véhicule a fauché plusieurs piétons dans la nuit de dimanche à lundi dans le nord-est de Londres, faisant « plusieurs blessés », a annoncé la police qui a procédé à une arrestation. « La police a été appelée juste après 0h20 (1h20, heure française) après le signalement qu’un véhicule est entré en collision avec des piétons », a précisé la police dans un communiqué. « Il y a un certain nombre de blessés » et « une personne arrêtée », selon la même source.