VIDEO. Japon: Sept marins portés disparus après une collision entre un destroyer américain et un navire philippin

JAPON Sept marins américains sont portés disparus, un autre a été évacué par hélicoptère…

N. Se. avec AFP

— 

Le destroyer américain USS Fitzgerald sérieusement endommagé après sa collusion avec un navire philippin, le 16 juin 2017, à environ 56 miles nautiques au sud-ouest de la ville japonaise de Yokosuka.

Le destroyer américain USS Fitzgerald sérieusement endommagé après sa collusion avec un navire philippin, le 16 juin 2017, à environ 56 miles nautiques au sud-ouest de la ville japonaise de Yokosuka. — Iori Sagisawa/AP/SIPA

Les dégâts sont impressionnants. Un destroyer américain, l’USS Fitzgerald, a été impliqué dans une collision avec le navire marchand philippin baptisé ACX Crystal tôt samedi au sud-ouest du Japon, qui a fait des blessés, selon la marine américaine.
L’officier commandant le Fitzgerald au moment de l’accident, Bryce Benson, a été blessé dans la collision, ainsi que deux autres marins, a indiqué la marine américaine dans un communiqué. « Deux autres marins, en plus de l’officier en charge, ont fait l’objet d’une évacuation médicale » vers l’Hôpital naval de Yokosuka, « pour des plaies et des contusions », a ajouté le communiqué. Sept autres marins sont toujours portés disparus, les gardes-côtes japonais poursuivent leurs recherches pour les retrouver.

Des images de la chaîne de télévision japonaise NHK montrent que le destroyer a pris l’eau et que son côté tribord est lourdement endommagé. En revanche le côté bâbord est très légèrement accidenté. La collision s’est produite samedi vers 2 h 30 locales (17 h 30 heure française vendredi) alors que le destroyer opérait à environ 56 miles nautiques au sud-ouest de la ville japonaise deYokosuka, a précisé la Flotte pacifique américaine dans un bref communiqué. Des garde-côtes japonais sont sur zone, a tweeté pour sa part la Septième flotte, qui fait partie de la Flotte pacifique.

Le destroyer USS Dewey (DDG 105), de l’aide médicale et deux remorqueurs de la marine américaine ont été envoyés sur zone. La force aérienne de la marine est aussi prête à porter secours. L’étendue des dommages reste à déterminer ainsi que « l’étendue des blessures au sein du personnel », selon la Flotte pacifique. Une enquête a été lancée.