Mort de Philando Castile, diffusée en direct: Le policier acquitté

ETATS-UNIS La mort de cet employé de cantine, en direct sur Facebook Live, avait choqué l'Amérique...

P.B. avec AFP

— 

La soeur de Philando Castile, Allysza, s'exprime après le verdict non-coupable dans le procès du policier Jeronimo Yanez.

La soeur de Philando Castile, Allysza, s'exprime après le verdict non-coupable dans le procès du policier Jeronimo Yanez. — Jean Pieri/AP/SIPA

« I wasn’t reaching for it » (« Je n’essayais pas de l’attraper »). Ce sont les derniers mots de Philando Castile, cet Afro-Américain abattu par un policier en juillet 2016 lors d’un banal contrôle routier, dont l’agonie avait été diffusée en directe par sa compagne sur Facebook Live. Mais le policier Jeronimo Yanez a indiqué au jury qu’il « craignait pour sa vie » et qu’il a cru que Castile, qui disposait d’un permis de port d’arme, tentait d’attraper son pistolet. Le jury du Minnesota a rendu son verdict, vendredi : non coupable.

« Mon fils a été assassiné », a dénoncé après le verdict la mère de Philando Castile. « Le système continue d’être injuste pour les Noirs et il continuera d’être injuste pour vous tous », a poursuivi Valerie Castile lors d’une conférence de presse devant le tribunal du comté de Ramsey, dans le Minnesota. « Juste parce que c’est un policier, il ne se passe rien », a-t-elle encore déploré, se disant « très déçue ».

Son avocate, Glenda Hatchett, a regretté une « mort tragique et inutile ». « Cette fois, nous devions faire les choses bien. Cette fois, nous avions un jeune homme sans casier judiciaire. (…) Cette fois nous aurions dû avoir une issue très, très différente », a-t-elle lancé.

L’Amérique sous le choc de la vidéo en direct

La séquence poignante de la mort de cet employé de cantine, filmée et retransmise en direct sur Facebook Live par sa compagne, Diamond Reynolds, avait choqué l’opinion publique aux Etats-Unis. On y voyait Philando Castile agonisant, le T-shirt blanc maculé de sang, sur le siège de la voiture tandis qu’un policier le tenait en joue. La fillette tentait d’une voix timide de rassurer sa mère.

Dans l’enregistrement audio, on entend Castile expliquer au policier qu’il possède une arme avec un permis en règle. L’officier lui demande alors de ne pas l’attraper et fait feu à cinq reprises dans la foulée. En pleurs, la compagne de Philando Castile affirme que ce dernier cherchait juste son portefeuille pour présenter ses papiers. La caméra embarquée dans le véhicule policier ne permettait pas de voir l’instant fatal. Et en général aux Etats-Unis, s’il y a le moindre doute, le témoignage d’un policier et les lois sur la légitime défense font presque toujours pencher la balance en faveur de l’officier.