Venezuela: Une vague de lynchages secoue le pays, 60 personnes tuées par la foule

VIOLENCES Le pays, en proie à une grave crise économique, connaît une recrudescence de violences perpétrées lors des manifestations...

20 Minutes avec agences

— 

Des manifestants anti-gouvernement à Caracas au Venezuela, le samedi 10 juin 2017.

Des manifestants anti-gouvernement à Caracas au Venezuela, le samedi 10 juin 2017. — FERNANDO LLANO/AP/SIPA

Les lynchages se multiplient dans la rue au Venezuela, alors que le pays est secoué par les manifestations politiques réclamant le départ du président Nicolas Maduro.

Entre janvier et mai, 60 personnes ont été tuées par la foule, selon l’Observatoire vénézuélien de la conflictualité (OVCS). Par ailleurs, 36 ont échappé de justesse à la furie populaire. L’OVCS recense de plus en plus de personnes brûlées vives.

>> A lire aussi : Venezuela: Les manifestations contre le président Maduro ont déjà fait 51 morts

Une volonté de faire justice soi-même

Un homme d’environ 35 ans a échappé de justesse à ce sort, a-t-on appris ce vendredi. Une vingtaine de passants l’ont dénudé et roué de coups. Son crime ? Il aurait braqué une femme dans une rue de Caracas. Arrivée en 10 minutes sur les lieux, la police a arrêté le suspect pour le protéger.

Depuis 2014, la crise économique alimente colère et frustration chez les habitants.

« Les citoyens drainent la rage, le mécontentement face à un Etat qui ne garantit pas leurs droits. Ils croient qu’ils sont en train de faire justice et vont jusqu’à commettre des meurtres », a déploré le coordinateur de l’observatoire, Marco Ponce.

>> A lire aussi : Venezuela: Les «cocktails poopootov», la nouvelle arme des manifestants

L’impunité règne au Venezuela

Cette violence se nourrit de l’impunité qui règne au Venezuela. Selon le criminologue Fermin Marmol, seuls six délits sur 100 sont punis.

Résultat, le Venezuela comptait 70,1 homicides pour 100.000 habitants en 2016. Un chiffre neuf fois supérieur à la moyenne mondiale.