Etats-Unis: Que sait-on de la fusillade qui a visé des parlementaires républicains?

VIRGINIE Un tireur a ouvert le feu sur des parlementaires américains qui s’entraînaient pour un match de baseball près de Washington. « 20 Minutes » vous résume les faits…

Dorian Debals

— 

Une policière traverse la scène de crime à Alexandria le 14 juin 2017, où plusieurs personnes, dont des élus républicains, ont été blessés par balles par un tireur, qui est décédé à l'hôpital.

Une policière traverse la scène de crime à Alexandria le 14 juin 2017, où plusieurs personnes, dont des élus républicains, ont été blessés par balles par un tireur, qui est décédé à l'hôpital. — AFP

Un homme a ouvert le feu mercredi à Alexandria (Virginie) alors que l’équipe de baseball républicaine du Congrès américain s’entraînait, faisant quatre blessés. Plusieurs élus ainsi que leurs collaborateurs préparaient un match de charité annuel qui devait avoir lieu ce jeudi à Washington.

>> A lire aussi : Qui était l'homme de 66 ans qui a tiré sur des élus républicains?

1) Que s’est-il passé ?

Alors que le match d’entraînement se déroulait, un tireur seul a ouvert le feu à l’aide d’un fusil d’assaut semi-automatique. Deux policiers sont arrivés sur les lieux et ont neutralisé l’assaillant, qui est décédé plus tard de ses blessures. L’endroit où a eu lieu la fusillade est un terrain de sport réputé pour être apprécié des parlementaires de Virginie. Il s’agissait du dernier entraînement de la saison avant le match annuel prévu ce jeudi entre une équipe républicaine et une équipe démocrate, une tradition organisée depuis 1909. Selon le représentant de l’Alabama, Mo Brooks, présent lors de la fusillade, une cinquantaine de coups ont été tirés.

2) Qui sont les victimes ?

Parmi les quatre personnes blessées, le républicain Steve Scalise, numéro trois de la Chambre des représentants, a été touché à la hanche et emmené à l’hôpital MedStar de Washington DC où il a été opéré avec succès. Selon le dernier bilan diffusé par l'établissement, il était toujours dans un état critique, après avoir reçu plusieurs transfusions sanguines. «D'autres opérations seront nécessaires», a-t-on précisé de même source.

Ce parlementaire est le majority whip à la Chambre des représentants, celui chargé de veiller à ce que les élus de son parti soient présents et votent en fonction des consignes. Membre du Parti républicain, Scalise est représentant de la Louisiane depuis 2008.

Trois autres personnes ont également été blessées: Matt Mika, un lobbyiste qui se trouve lui aussi dans un état grave, selon son employeur Tyson Foods. Zachary Barth, conseiller du représentant du Texas Roger Williams, qui va bien et devrait se rétablir complètement, selon ce dernier. Enfin, une policière, Crystal Griner, a été touchée à la cheville mais va bien, selon la police du Capitole.

3) Qui est le tireur ?

Le tireur, qui a succombé à ses blessures à l'hôpital, se nommait James T. Hodgkinson, originaire de l’Etat de l’ Illinois. Cet homme de 66 ans était un chef d’entreprise originaire de la ville de Belleville et se revendiquait sympathisant de Bernie Sanders, le sénateur démocrate défait à la primaire américaine par Hillary Clinton.

Il postait sur les réseaux sociaux une majorité de contenus anti-Trump. « Trump est un traître. Trump a détruit notre démocratie. L’heure est venue de détruire Trump et compagnie », avait-il notamment écrit sur sa page Facebook. Il a été placé en garde à vue avant de succomber à ses blessures. James T. Hodgkinson aurait demandé « Ce sont des républicains ou des démocrates qui s’entraînent ? » a expliqué le représentant Jeff Duncan à CNN.

4) Qui a réagi ?

Donald Trump a indiqué sur Twitter que cet « ami » était « grièvement blessé » mais qu’il « se remettra ». Le président et son épouse Melania ont rendu visite à Steve Scalise à l'hôpital mercredi soir, lui apportant des fleurs, selon la Maison Blanche.

Paul Ryan, le président républicain de la Chambre des représentants, a également apporté son soutien aux victimes.

Le sénateur Bernie Sanders, ancien candidat à la primaire démocrate et chef de file de la gauche américaine, s’est dit révolté par cet « acte abject » commis par un de ses supporters. « Je viens d’apprendre que le tireur présumé (…) avait apparemment proposé ses services lors de ma campagne présidentielle. Permettez-moi d’être clair : toute forme de violence est inacceptable dans notre société et je condamne cet acte de la plus ferme des manières », a réagi le sénateur démocrate dans un communiqué.