VIDEO. Le Secret Service dit ne pas avoir d'enregistrements de Trump et Comey

ETATS-UNIS Donald Trump a promis qu'il en dirait plus «bientôt»...

P.B. avec AFP

— 

Donald Trump face à l'ex-directeur du FBI, James Comey, le 22 janvier 2017 après son investiture.

Donald Trump face à l'ex-directeur du FBI, James Comey, le 22 janvier 2017 après son investiture. — Andrew Harrer/NEWSCOM/SIPA

Donald Trump, roi du bluff? Le Secret Service, chargé notamment de la protection du président américain, a assuré lundi ne pas disposer d'enregistrements des conversations à la Maison Blanche de Donald Trump, englué dans un bras de fer sur la Russie avec l'ex-chef du FBI.

L'assertion de ce service de protection des personnalités, en réponse à une requête du Wall Street Journal, intervient en pleine passe d'arme entre le président républicain et James Comey sur l'affaire russe, qui parasite la présidence américaine.

Le 12 mai dernier, deux jours après avoir limogé son directeur du FBI, Donald Trump avait tweeté: « James Comey ferait bien d’espérer qu’il n’y a pas de ''tapes'' (enregistrements) de nos conversations avant de commencer à les faire fuiter dans la presse. »

Trump vs Nixon

Depuis, le président américain fait durer le suspense. Vendredi, il a promis de clarifier son message «dans un avenir très proche». La commission du Renseignement de la Chambre des représentants a demandé que ces enregistrements soient présentés, s'ils existent, avant le 23 juin.

De son côté, le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer a une nouvelle fois éludé, lundi. «Je pense», a-t-il affirmé, «que le président a dit très clairement vendredi qu'il répondrait aussi vite que possible» sur cette question.

L'ancien chef de la police fédérale a dénoncé les interférences du président dans l'enquête tandis que Donald Trump accuse James Comey d'avoir menti sous serment. Un enregistrement pourrait mettre tout le monde d'accord, mais normalement, la pratique d'enregistrer à leur insu les interlocuteurs dans le bureau ovale a été arrêtée après... Richard Nixon.

Mots-clés :