Attentat de Londres: Où en est l'enquête ?

TERRORISME Deux jours après l’attaque qui a fait sept morts et des dizaines de blessés, la police tente de déterminer si les assaillants appartenaient à un réseau…

T.C.

— 

Des policiers près de Borough Market à Londres, le 5 juin

Des policiers près de Borough Market à Londres, le 5 juin — ODD ANDERSEN / AFP

Les terroristes qui ont frappé Londres, samedi soir, appartiennent-ils à un réseau prêt à repasser à l’acte ? C’est la question à laquelle essaie désormais de répondre la police britannique. « Une priorité majeure pour nous est d’essayer de comprendre s’ils ont agi avec d’autres personnes », a déclaré lundi sur la BBC, la cheffe de la police, Cressida Dick, ajoutant que la police scientifique avait récupéré « une énorme quantité » d’éléments sur le véhicule des assaillants. 20 Minutes fait le point sur l’enquête.

>> Suivez la situation en direct

Ou en est l’enquête ?

Dans les heures qui ont suivi l’attentat, les enquêteurs ont déclenché plusieurs opérations. Ils ont perquisitionné, dans la nuit de dimanche à lundi, deux adresses à Newham et à Barking, dans l’est de Londres.

« Plusieurs personnes » ont été arrêtées lors de ces opérations qui ont été menées par les officiers du commandement du contre-terrorisme de la police vers 4h15, a-t-elle indiqué dans un communiqué, sans donner davantage de précisions sur leur nombre ou sur leur identité.

Dimanche, les policiers avaient déjà procédé à douze arrestations à Barking, un quartier multiethnique du grand Londres. Il s’agit de sept femmes et cinq hommes, âgés de 19 à 60 ans. Un homme de 55 ans a ensuite été relâché sans être poursuivi. La police, lourdement armée, a également perquisitionné plusieurs lieux de ce quartier, dont le domicile de l’un des trois suspects abattus lors de l’attaque.

Qui sont les assaillants ?

Leurs identités ne sont pas publiques mais la police a assuré dans un communiqué qu’elles seraient dévoilées dès que ce sera « opérationnellement possible ». Selon le Daily Mirror, le leader du groupe d’assaillants responsables de l’attaque du London bridge vivait à Barking dans l’est de Londres avec sa femme et ses deux jeunes enfants, quartier où il avait lui même grandi après avoir quitté le Pakistan. Ces dernières années, il se serait radicalisé.

Par ailleurs, le Telegraph affirme de son côté que l’un des principaux suspects dans l’attentat de Londres avait été signalé à la police en 2015, après avoir dit à une voisine qu’il était « prêt à faire tout ce qui est nécessaire au nom d’Allah ».

Selon cette Italienne, mère de trois enfants, l’homme aurait essayé d’endoctriner son plus jeune fils. La police londonienne a confirmé être au courant de cette histoire mais n’a pas souhaité commenter les faits.

Enfin, l’un des trois hommes abattus par la police possédait une carte d’identité irlandaise, affirme The Independant.

Qui est derrière l’attaque ?

Dimanche, un peu avant minuit,l’attaque a été revendiquée par Daesh, via son agence de propagande, Amaq. Elle a été réalisée par « une unité de combattants de l’Etat islamique », indique le communiqué. C’est la troisième fois, depuis le début de l’année, que l’état islamique prend la Grande-Bretagne pour cible, après les attaques de Londres, en mars, et de Manchester, en mai dernier.