Accords de Paris sur le climat: Et donc le lobby pétrolier a donné 10 millions de dollars aux sénateurs favorables à une sortie

LOBBY La décision de Donald Trump en a réjoui quelques-uns…

Manon Aublanc

— 

Donald Trump après son annonce de sortir des accords de Paris, le 1er juin 2017 à la Maison-Blanche, Washington.

Donald Trump après son annonce de sortir des accords de Paris, le 1er juin 2017 à la Maison-Blanche, Washington. — Brendan Smialowski / AFP

Après avoir annoncé que les Etats-Unis quittaient l’accord de Paris, Donald Trump a été critiqué par tous. Tous ? Non, un irrésistible groupe de Républicains a salué sa décision. Et pour cause, ces sénateurs ont touché 10 millions de dollars des lobbys pétroliers.

Donald Trump n’est pas le seul à être climatosceptique. En 2016, seuls 23 % des électeurs républicains pensaient que le réchauffement de la Terre était dû à l’activité humaine.

>> A lire aussi : Gouvernement Trump: Scott Pruitt, l'ami du pétrole et du charbon, confirmé à l'Environnement

Les Républicains ont touché 15 fois plus d’argent des lobbys pétroliers que les Démocrates

En quittant l’accord de Paris, le président américain a donc réconforté une partie des élus Républicains et du lobby pétrolier. Vingt-deux sénateurs auraient envoyé une lettre à Donald Trump, l’exhortant à sortir des accords de Paris. Selon le Guardian, qui a décortiqué la liste des 22 sénateurs concernés avec l’aide d’ONG américaines, ces parlementaires auraient touché plus de 10 millions de dollars depuis 2012 de la part d’entreprises pétrolières, gazières ou charbonnières.

>> A lire aussi : VIDEO. Accord de Paris: Trump veut «représenter Pittsburgh et pas Paris», le maire lui répond

Et le record de la plus grosse enveloppe est attribué à… Ted Cruz, l’ex-candidat à la primaire républicaine, qui aurait touché sur les trois dernières élections, 2,5 millions de dollars. Selon le journal britannique, lors de la dernière élection présidentielle, les Républicains auraient touché 15 fois plus d’argent que les Démocrates en provenance des industries pétrolières. Et pour parfaire le tout, ces enveloppes ne concernent que les financements officiels précise le Guardian. Près de 90 millions de dollars auraient été envoyés aux candidats républicains depuis 2012 via des montages obscurs.