VIDEO. Philippines: L’attaque d’un casino à Manille fait au moins 36 morts et 54 blessés

CRIME Daesh a revendiqué l’attaque mais selon les autorités, il s’agit d’un cambriolage…

Manon Aublanc avec AFP

— 

Un homme armé a ouvert le feu dans un casino de Manille, le 2 juin 2017.

Un homme armé a ouvert le feu dans un casino de Manille, le 2 juin 2017. — Aaron Favila/AP/SIPA

La piste de l’attentat est écartée. Trente-six corps ont été découverts ce vendredi dans un casino de Manille attaqué à l’arme automatique par un homme qui y a mis le feu avant de se suicider, a déclaré un responsable de la police locale à la chaîne CNN Philippines.

Les victimes seraient mortes asphyxiées alors qu’un homme a ouvert le feu puis incendié des tables du Resorts World Manila, un hôtel-casino situé près de l’aéroport international de la capitale philippine. Alors que Daesh a revendiqué très tôt l’attaque, les autorités philippines affirment qu’il s’agit d’un cambriolage, et que le suspect s’est suicidé en s’immolant.

« La situation particulière à Manille n’est en rien liée à une attaque terroriste », a déclaré le porte-parole de la présidence philippine, Ernesto Abella, au sujet de cette attaque.

Des clients se sont enfuis paniqués du Resorts World Manila, un hôtel-casino situé près de l’aéroport international de la capitale philippine, lorsqu’un homme a commencé vers minuit (heure locale) à tirer dans l’établissement avec un fusil d’assaut M4, puis a déclenché un incendie en mettant le feu à une table de jeu, a indiqué le chef de la police philippine, Ronald dela Rosa.

Suicide par le feu

L’auteur des tirs a disparu dans le chaos, la fumée et la foule des clients affolés. La police a alors lancé une chasse à l’homme qui a duré jusqu’à l’aube dans le casino, l’hôtel et le centre commercial qui font partie du Resorts World Manila.

A l’issue de l’opération, le chef de la police a d’abord annoncé que le tireur avait été abattu par des policiers, avant de changer de version une heure plus tard en déclarant qu’il avait été trouvé mort après s’être suicidé par le feu.

« Le tireur isolé est neutralisé. Il est mort. Il s’est brûlé vif dans une chambre de l’hôtel », a dit Ronald Dela Rosa à des journalistes devant l’établissement. « Il s’est allongé sur le lit, a mis une couverture sur lui, a semble-t-il versé de l’essence sur la couverture et s’est brûlé lui-même », a-t-il déclaré.

Revendiqué par Daesh

Avant l’annonce du décès du tireur, Daesh avait revendiqué son action, et le président des Etats-Unis Donald Trump avait évoqué « un attentat terroriste ». Mais Ronald Dela Rosa a déclaré qu’il s’agissait probablement d’un cambriolage qui a mal tourné, soulignant que l’homme, dont l’identité n’a pas été publiée, n’avait visé personne et semblait avoir seulement voulu voler des jetons du casino. « Nous pouvons à présent dire que ce n’est pas une action terroriste », a-t-il dit.

Selon le chef de la police nationale, l’homme, qui semble avoir agi seul, est entré dans une des salles de jeu, a tiré sur un écran de télévision géant qui se trouvait là, puis a versé de l’essence sur une table de jeu et l’a incendiée.