Le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis
Le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis - Jacquelyn Martin/AP/SIPA

Les forces pro-régime syrien que les Etats-Unis ont bombardé jeudi en Syrie, provoquant les protestations de Moscou et de Damas, étaient sans doute « dirigées par l’Iran », a affirmé vendredi le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis.

>> A lire aussi : La Syrie utiliserait un crématorium pour dissimuler des exécutions de masse

Le bombardement a été provoqué par « un mouvement offensif, avec des capacités offensives, de ce que nous pensons être des forces dirigées par l’Iran », a indiqué Jim Mattis lors d’une conférence de presse au Pentagone.

Ces forces s’approchaient de la ville d’Al-Tanaf, qui abrite un camp utilisé par les forces spéciales américaines et britanniques pour former des rebelles syriens se battant contre l’organisation de l’Etat islamique.

Mots-clés :