Illustration: un sanglier en Italie.
Illustration: un sanglier en Italie. - Brian Harris / Rex Feat/REX/SIPA

Plusieurs médias citant des sites locaux ou encore l’agence Chine Nouvelle avaient annoncé que trois combattants de l’organisation de l’Etat islamique avaient trouvé la mort dimanche à 50 km de Kirkouk, victimes… de sangliers, dans une des zones contrôlées par l’organisation.

Une information finalement erronée 

Les sites qui avaient relayé cette « fake news », s'étaient démarqués en indiquant chacun une information « exclusive ». Ainsi, le site AlsumariaNews avait rapporté que « Daesh a pris sa revanche sur les porcs qui ont attaqué la ferme ». Et l’agence Chine nouvelle indiquait que la population des sangliers était en très forte augmentation dans la province de Diyala, à environ soixante kilomètres au sud de Rashad. 

Mots-clés :