Un joint de cannabis
Un joint de cannabis - Photofusion/REX/REX/SIPA

Ils dénoncent une arrestation selon eux injustifiée. Sept militants pour la légalisation du cannabis ont été interpellés jeudi près du Capitole, à Washington (Etats-Unis), lors d’une distribution de joints gratuits.

Elle se déroulait dans le cadre de la journée informelle pro-marijuana, qui se tient chaque 20 avril en Amérique du Nord. Au total, trois adultes ont été arrêtés pour possession de cannabis avec intention de le distribuer, tandis que quatre autres ont été menottés pour simple possession.

« Sur un trottoir de Washington, c’est 100 % légal »

« En vertu de la loi fédérale, il est interdit de détenir du cannabis », a justifié Eva Malecki, directrice de la communication des forces de l’ordre du Capitole. « Sur un trottoir de Washington, c’est 100 % légal », a de son côté protesté Adam Eidinger, cofondateur de la DC Marijuana Coalition, dans une vidéo de son arrestation  publiée par le Washington Post.

En effet, depuis 2015, les personnes majeures (21 ans aux Etats-Unis) sont autorisées à posséder jusqu’à 56 grammes de cannabis et à cultiver six plants maximum à des fins récréatives dans la capitale américaine. La distribution est possible mais pas la vente.

>> A lire aussi : Pendant que Donald Trump est investi, ils distribuent des milliers de joints

Or, les personnes arrêtées, dont Adam Eidinger, estiment justement qu’elles se trouvaient durant la distribution sur une parcelle de terrain « non fédéral » et qu’elles pouvaient donc mener leur initiative en toute légalité.

 

 

 

Mots-clés :