Etats-Unis: Le meurtrier présumé de Facebook trahi par son envie de nuggets

FAITS DIVERS Il a été reconnu par un des employés d’un restaurant McDonald’s…

C. Ape.

— 

Le véhicule de Steve Stephens, qui s'est suicidé après avoir été pris en chasse par les autorités

Le véhicule de Steve Stephens, qui s'est suicidé après avoir été pris en chasse par les autorités — Greg Wohlford/AP/SIPA

Steve Stephens, en cavale alors qu’il était recherché par tout l’Etat de l’Ohio, a été trahi par son envie de… nuggets. L’homme, soupçonné d’avoir abattu un homme de 74 ans en direct sur Facebook, a en effet été reconnu dimanche par un employé d’un restaurant McDonald’s qui a prévenu les autorités, rapporte USA Today.

C’est près d’Erie, en Pennsylvanie, que l’homme dont le portrait avait été largement diffusé par les médias a été reconnu, a précisé la police de Cleveland, où le meurtre avait eu lieu trois jours plus tôt. L’homme s’est arrêté « pour commander une boîte de 20 Chicken McNuggets et des frites ». Le tout pour un total de 5,35 dollars. L’employé qui a encaissé sa commande a immédiatement prévenu les autorités.

>> A lire aussi : Comment les criminels se mettent en scène avec Facebook

Course poursuite

Pour tenter de retenir l’homme sur les lieux, l’employé lui a indiqué que ses frites n’étaient pas prêtes. Mais Steve Stephens, ses nuggets à la main, a pris la fuite. Dépêchée sur les lieux, la police a intercepté la voiture après une brève poursuite. L’homme de 37 ans, « s’est alors donné la mort », en se tirant une balle dans la tête, a expliqué le chef de la police, Calvin Williams.

Le tueur n’avait apparemment jamais rencontré l’ouvrier à la retraite, père de neuf enfants et grand-père, qui rentrait d’un déjeuner de Pâques en famille. Stephens avait enregistré une vidéo du meurtre, puis l’avait mise en ligne très rapidement sur Facebook. Dans une autre vidéo, Stephens affirmait aussi avoir tué 13 personnes et préparer un quatorzième meurtre.