Des manifestants demandent à Donald Trump de publier sa feuille d'impôts, à Sacramento le 12 avril 2017.
Des manifestants demandent à Donald Trump de publier sa feuille d'impôts, à Sacramento le 12 avril 2017. - Rich Pedroncelli/AP/SIPA

Ils réclament un geste de transparence, que Donald Trump se refuse à faire. Des milliers de personnes se sont rassemblées ce samedi dans plusieurs villes américaines pour appeler le président américain à rendre publiques ses déclarations de revenus et d'impôts. 

Washington, en contrebas du Capitole, quelques milliers de manifestants de tous âges se sont regroupés, brandissant des pancartes telles que « Que caches-tu ? » ou « Les vrais hommes paient leurs impôts », un grand Donald Trump gonflable en forme de poule au premier rang, pour symboliser la peur supposée du président américain.

A New York, des milliers de personnes ont également défilé, et d'autres rassemblements avaient lieu à Philadelphie, Boston, Seattle, San Francisco, Los Angeles et ailleurs à travers les Etats-Unis. A Berkeley, de l'autre côté de la baie de San Francisco, des bagarres ont éclaté dans un parc entre des partisans du président et ses adversaires, et 21 personnes ont été interpellées, selon le journal Los Angeles Times.

Trump persiste à ne pas divulguer ses déclarations

Ce rassemblement était organisé juste avant la date limite, le 18 avril, de déclaration de revenus pour 2016 aux Etats-Unis. Tous les présidents et candidats à la Maison Blanche récents ont publié une ou plusieurs années de déclarations fiscales, une tradition qui vise à identifier d'éventuels conflits d'intérêts.

Cette information a une importance, pour les détracteurs du dirigeant, car l'ancien promoteur immobilier s'est vanté d'avoir su utiliser toutes les niches fiscales légales pour réduire son avis d'imposition au minimum. Donald Trump justifie son refus de publier ces documents par les contrôles fiscaux dont il est l'objet.

>> A lire aussi. Déclaration de revenus de Trump: Une pétition réclamant sa publication récolte un million de signatures

« Publier sa feuille d'impôt est la barre éthique la plus basse possible pour un président », a lancé aux manifestants le sénateur démocrate Ron Wyden, « et nous exigerons qu'il l'atteigne ». D'autres manifestations d'ampleurs diverses devaient également avoir lieu à New York et d'autres villes du pays. Le président américain n'est pas à Washington ce week-end mais dans sa propriété de Mar-a-Lago en Floride.

Mots-clés :