L'église Mar Girgis de Tanta, en Egypte, frappée par un attentat terroriste le 9 avril 2017
L'église Mar Girgis de Tanta, en Egypte, frappée par un attentat terroriste le 9 avril 2017 - Nariman El-Mofty/AP/SIPA

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

L'ESSENTIEL :

  • A 10 h, une première bombe a explosé dans l’église de Saint-Georges à Tanta, dans le delta du Nil, et fait 27 morts et 78 blessés.
  • Une deuxième bombe a visé une église d’Alexandrie, avec pour bilan provisoire 16 morts et 41 blessés.
  • L’Etat Islamique a revendiqué les deux attentats via son agence de propagande Amaq.

A LIRE AUSSI : 

>> A lire aussi : Ce que l'on sait après les attentats contre des églises coptes?

>> A lire aussi : La communauté copte une nouvelle fois meurtrie par Daesh

>> A lire aussi : Qui sont les Coptes d'Egypte?

 


22h52 : Ce live est maintenant terminé

Rendez-vous demain matin pour en savoir davantage. 


21h18 : Sissi déclare l'état d'urgence

Le chef de l'Etat égyptien a décidé d'instaurer l'étar d'urgence pour 3 mois dans le pays. Abdel Fattah al-Sissi s'exprimait lors d'une conférence de presse au palais présidentiel au Caire, quelques heures après les deux attaques revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Le bilan est désormais de 44 morts. 

 

Pour le correspondant de Radio France installé au Caire, cette annonce ne représente pas un grand bouleversement par rapport à la situation actuelle : 

 

 


18h08 : L'appel du président Sissi à l'armée

Après les deux attentats, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi demande à l'armée de se déployer pour protéger les «infrastructures vitales» du pays. 


17h20 : Le bilan revu à la hausse avec 43 morts

Selon l'AFP, qui cite le ministère de la Santé égyptien, le bilan des victimes s'est alourdi. Il est désormais de 27 morts et 78 blessés à Tanta, et de 16 morts et 41 blessés à Alexandrie. Le pape copte orthodoxe Tawadros II, qui se trouvait dans l'église d'Alexandrie, n'a pas été atteint par l'explosion. 


15h24 : Le pape François réagit

Ces attentats interviennent 19 jours avant une visite du pape François prévue les 28 et 29 avril en Egypte. «J'exprime mes profondes condoléances à mon cher frère, sa sainteté le pape Tawadros II, à l'Eglise copte et à toute la chère nation égyptienne. Je prie pour les défunts et les blessés», a réagi le pontife argentin.


15 h 02 : La France « pleinement solidaire de l’Égypte »

« Le président de la République a appris avec consternation l’attentat odieux qui a frappé, ce dimanche matin, lors de la messe des Rameaux, l’église de Saint-Georges à Tanta dans le Delta du Nil, et qui a fait de nombreuses victimes, indique l’Élysée dans un communiqué. Une nouvelle fois l’Égypte est frappée par les terroristes qui veulent détruire son unité et sa diversité. La France est pleinement solidaire de l’Égypte dans cette terrible épreuve et mobilise toutes ses forces en lien avec les autorités égyptiennes pour la lutte contre le terrorisme. »


14 h 50 : L’Etat Islamique revendique les deux attentats

Le groupe djihadiste Etat islamique a revendiqué les attentats qui ont visé dimanche deux églises coptes en Egypte, l’une des attaques les plus meurtrières visant cette minorité chrétienne dans l’histoire récente du pays. « Des équipes de l’Etat islamique ont mené les attaques contre deux églises, à Tanta et à Alexandrie », a indiqué Amaq, l’agence de propagande de l’EI, dans un communiqué partagé sur les réseaux sociaux.


14 h 45 : L’attentat d’Alexandrie est l’œuvre d’un kamikaze

Le gouverneur de Gharbiya, le général Ahmad Deif, indiquait il y a peu ne pas avoir d’informations sur la nature de l’attentat : « Soit une bombe a été placée dedans, soit quelqu’un s’est fait exploser », indiquait-il à la télévision Nile News. Depuis, le ministère de l’Intérieur a confirmé que l’attentat a été perpétré par un kamikzae : « L’élément terroriste équipé d’une ceinture explosive a tenté de pénétrer dans l’église Saint-Marc d’Alexandrie, où se trouvait le pape copte orthodoxe Tawadros II à l’occasion de la fête des Rameaux, mais les policiers l’en ont empêché et il s’est alors fait exploser. »


14 h 20 : Les deux attentats ne sont pas revendiqués pour l’instant

Mais la branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique avait récemment appelé à viser la communauté copte. Ces nouvelles attaques interviennent d’ailleurs quatre mois après un attentat suicide qui avait frappé le 11 décembre au Caire l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, contiguë de la cathédrale copte Saint-Marc, également en pleine célébration, faisant 29 morts. L’attentat du Caire avait relancé les appels à durcir la lutte contre la mouvance djihadiste en Egypte, en particulier dans le Sinaï où elle a mené une série d’attaques sanglantes contre les forces de sécurité.


14h12 : La deuxième explosion

Quelques heures plus tard, une autre explosion a eu lieu à l'église Mar Morcos à Alexandrie, la grande ville du nord du pays, faisant 11 morts et 35 blessés. Le pape copte Tawadros II assistait aux célébrations dans cette église. Il se porte bien et avait quitté l'église avant l'attentat, a indiqué son secrétaire particulier, le père Angelos.


14 h 10 : La première explosion

La première explosion s’est déroulée peu avant 10 h en pleine célébration des Rameaux dans l’église Mar Girgis de Tanta, une grande ville à une centaine de kilomètres du Caire dans le delta du Nil, au premier jour de la Semaine sainte. Le bilan s’est rapidement aggravé, passant de 13 morts initialement à 25 morts et 78 blessés selon le ministère de la Santé. « L’explosion a eu lieu aux premiers rangs, près de l’autel, durant la messe », a précisé le général Tarek Atiya, adjoint du ministre de l’Intérieur en charge des médias.


14h 05 : Plus de 30 morts et 110 blessés

C'est le bilan provisoire des attentats qui ont frappé deux églises coptes en Egype ce dimanche, le premier dans l'église de Saint Georges à Tanta et le second près d'une église à Alexandrie.


Mots-clés :