Attentat en Suède: Un homme soupçonné d'«acte terroriste» en garde à vue

LIVE Revivez les événements de vendredi...

Rédaction 20 Minutes

— 

Les secours et la police interviennent après l'attentat survenu dans le centre de Stockholm, en Suède, le 7 avril 2017.

Les secours et la police interviennent après l'attentat survenu dans le centre de Stockholm, en Suède, le 7 avril 2017. — AFP

L’ESSENTIEL

  • Un camion a foncé dans la foule ce vendredi dans le centre-ville de Stockholm, en Suède. Les autorités évoquent un acte « terroriste »
  • Un homme, dont le visage a été diffusé par les autorités, a été arrêté mais on ne sait pas s'il s'agit du chauffeur.
  • Selon les services de sécurité suédois, l’attaque a fait au moins « quatre morts et quinze blessés ».

A LIRE AUSSI

>> A lire aussi : Ce que l'on sait de l'attaque au camion-bélier à Stockholm

>> A lire aussi : «J'ai vu plein de gens courir paniqués», témoigne Eva

>> A lire aussi : Un camion fou renverse des passants à Stockholm, plusieurs morts

RESUME EN VIDEO

 

5h00: Ce live est terminé

Rendez-vous dans la matinée pour en savoir davantage. Pour l'instant, la police n'a pas indiqué si l'homme gardé à vue pour «acte terroriste» était le conducteur.

4h00: Un homme soupçonné d'«acte terroriste» en garde à vue

Un homme soupçonné d'«acte terroriste» a été placé en garde à vue samedi à Stockholm, a annoncé le parquet. Cet hommme est celui interpellé vendredi soir à Märsta, une petite ville du nord de l'agglomération stockholmoise. Ce serait un Ouzbek de 39 ans, sympathisant de l'organisation Etat islamique, selon le quotidien Aftonbladet.

Il est soupçonné «d'homicides à caractère terroriste», a précisé à l'AFP la porte-parole du parquet, Karin Rosander, sans préciser s'il s'agit ou non du conducteur du camion.

La parquet n'a pas apporté de détails sur son identité mais son signalement correspond à celui d'un individu filmé sur les lieux de l'attaque et pour lequel un avis de recherche avait été émis.

Un autre homme a été interpellé plus tard dans la soirée dans une banlieue de la capitale. Des sources policières citées par la télévision publique SVT ont évoqué une «connexion» possible entre les deux hommes.

 

1h50: Détails sur l'homme arrêté, on ne sait pas s'il s'agit du chauffeur

L'homme arrêté en début de soirée à Märsta, dans la banlieue nord de Stockholm, a précisé la police, sans donner de détails sur son identité. Selon le quotidien Aftonbladet, le gardé à vue est un Ouzbek de 39 ans, sympathisant de Daesh dont l'apparence correspond à la photo publiée par les autorités. A ce stade, on ne s'est pas s'il s'agit du chauffeur.

0h45: La police suédois arrête ses updates pour la nuit

Elles reprendront samedi matin, selon une annonce officielle.

23h15: Le département d'Etat américain condamne l'attaque

Le Départment d'Etat américain a «vivement condamné» cette «attaque terroriste». «Les attaques de ce genre veulent semer les graines de la peur, mais ne parviennent qu'à renforcer notre détermination commune à combattre le terrorisme dans le monde entier», selon un communiqué.

21h57: Le Premier ministre suédois annonce un renforcement des contrôles aux frontières

21h48: Le chauffeur du camion bélier toujours recherché, d'après la police

 

21h22 : La police publie un nouveau bilan de 4 morts, 15 blessés, une arrestation

Quatre personnes ont été tuées et 15 blessées dans un attentat au camion bélier à Stockholm vendredi, et les enquêteurs ont interpellé une personne, a indiqué la police suédoise à l’AFP. Quelques minutes auparavant, ce même porte-parole avait indiqué à l'AFP qu'il y avait quatre morts et 12 blessées.

20h42: La police de Stockholm annonce l'arrestation d'un suspect, qui pourrait avoir des liens avec l'attentat

 

20h27: Les autorités sanitaires annoncent un mort et 15 blessés

Parmi les quinze blessés, il y a neuf cas graves, parmi lesquels des enfants, ont indiqué les autorités sanitaires suédoises. "Les hôpitaux de la région peuvent confirmer à présent qu'une personne est morte à l'hôpital (...) 15 adultes et enfants blessés sont hospitalisés. Neuf d'entre eux sont grièvement blessés", ont-elles écrit dans un communiqué en début de soirée.

20h17: « La barbarie a frappé la Suède en son cœur ». Les premières réactions affluent.

Attentat à Stockholm : « La barbarie a frappé la… par 20 Minutes

19h53: Matthias Fekl, le ministre de l'Intérieur, affirme son «soutien» aux Suédois

 

 

19h48 : Selon un témoin contacté par 20 Minutes deux lignes de métro seraient désormais accessibles

La ligne rouge et la ligne verte seraient de nouveau accessibles aux voyageurs selon une jeune française présente sur place et contactée par 20Minutes. 

19h27: Les réactions des candidats à l'élection présidentielle sur Twitter

 

18h47: Le point sur la situation 

Des morts et des blessés mais pas de bilan précis, un suspect dont la photo a été diffusée par la police, une ville au ralenti... 20 Minutes fait le point sur l'attaque perpétrée cet après-midi à Stockholm. 

>> A lire aussi : Ce que l'on sait de l'attaque au camion-bélier à Stockholm

 

18h37: Flou sur le bilan

«Il y a des morts et beaucoup de blessés», ont indiqué les services de sécurité suédois sans pour autant donner un bilan précis de l'attaque perpétrée à 13 heures, heure locale (15 heures en France). Dans un premier temps, la police avait fait état de deux morts dans un communiqué avant de le retirer. «Nous ne pouvons pas à l'heure actuelle confirmer le nombre de blessés et de morts», a déclaré un responsable de l'enquête, Dan Eliasson. Des blessés sont soignés sur place par les secours.

18h33: Le secrétaire général de l'ONU condamne l'attaque

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a condamné l'attaque au camion bélier et exprimé le souhait que ceux qui sont responsables de l'attaque soient rapidement présentés à la justice.

18h26: La ville paralysée, des logements d'urgence ouverts

Après l'attaque terroriste perpétrée en début d'après-midi, la ville est totalement paralysée. Les transports en commun ont été fermés, de nombreuses routes coupées, les habitants invités à rester chez eux. Pour ceux qui ne peuvent regagner leur domicile, la municipalité a mis à disposition des logements. 

 

18h10 : La rue Drottninggatan déjà la cible d’un attentat en 2010

Avant ce funèste après-midi, la Suède n’avait été visée qu’une seule fois par un attentat. L’attaque avait été perpétrée dans cette même artère, la rue Drottninggatan. Le poseur de bombe était un Suédois originaire d’Irak et résidant en Grande-Bretagne. L’homme avait péri dans l’attaque qui n’avait pas fait d’autres victimes. Dans un message de revendication, il expliquait protester contre les caricatures de Mahomet du Suédois Lars Vilks et contre la participation de la Suède au conflit en Afghanistan.

 

18h08: La police met en garde contre les fausses rumeurs

Les lignes téléphoniques de la police sont saturées depuis l'attaque perpétrée cet après-midi. La police recommande d'utiliser les médias sociaux et surtout, de ne pas faire circuler de fausses informations. 

 

18h03: François Hollande exprime «son effroi» après l'attaque 

François Hollande a fait part «de son effroi et de son indignation» après l'attentat au camion bélier. «La France exprime sa sympathie et sa solidarité aux familles des victimes et à tous les Suédois», a-t-il déclaré dans un communiqué, soulignant que «la lutte sans relâche contre le terrorisme doit être une priorité de la solidarité européenne».

 

17h57: La police diffuse une photo d'un suspect activement recherché

La police suédoise a diffusé une photo d'un suspect activement recherché après l'attaque d'une artère commerçante de la capitale. Le cliché, flou, montre un homme dont le visage est partiellement caché sous une capuche. «Nous n'avons pas de contact» avec le chauffeur de ce camion, a déclaré un responsable de l'enquête. Les clichés proviennent d'une bande de vidéosurveillance à proximité immédiate du lieu de l'attaque. 

 

17h53: Des coups de feu dans un quartier de Stockholm

Sur son compte Twitter, la police indique que des coups de feu ont été tirés dans le quartier Rotebro, à Stockholm. Une personne serait blessée mais les enquêteurs ignorent encore s'il y a un lien avec l'attaque perpétrée cet après-midi. 

 

17h42 : Un mode opératoire déjà utilisé

La course folle d’une voiture ou d’un camion comme arme de terreur : l’attentat commis ce vendredi à Stockholm renvoie à un mode opératoire connu. A Nice, le 14 juillet 2016, Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait projeté un camion loué sur la promenade des Anglais à la fin du feu d’artifice,, tuant 86 personnes et faisant plus de 400 blessés. Six mois plus tard, un Tunisien utilisait le même mode opératoire contre unmarché de Noël berlinois, faisant 12 morts et 48 blessés. Peu avant l’attaque, Anis Amri avait volé le camion à un chauffeur polonais sur une aire d’autoroute. Dernière attaque en date, à Londres, le 22 mars dernierKhalid Masood a tué quatre personnes sur le ton de Westiminster avec son véhicule puis a poignardé un policier devant le parlement. Les trois attaques ont été revendiquées par le groupe Etat islamique..

 

17h31: Anne Hidalgo apporte son soutien à la Suède

Les messages de soutien à la Suède affluent du monde entier. Anne Hidalgo, la maire de Paris, a exprimé sa solidarité avec les victimes. Elle a également annoncé que la tour Eiffel serait éteinte ce soir en hommage aux victimes.

 

17h24: Sécurisation de la ville, notamment trois sites importants

Selon le quotidien suédois Expressen, la police a sécurisé la résidence officielle du premier ministre, le Parlement et le château de Stockholm, tous situés dans le centre de Stockholm, à quelques centaines de mètres du lieu du drame.

17h17: L'ambassade de France en Suède rappelle son numéto 00 46 8 45 95 300

L'ambassade de France en Suède rappelle son numéro sur Twitter «en cas de difficultés, joindre l’ambassade au 00 46 8 45 95 300».

 

17h12: «Une attaque contre nous tous»

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a envoyé un message de solidarité à la Suède. « Nos pensées sont avec le peuple suédois après les événements tragiques à Stockholm aujourd'hui», a-t-il déclaré dans un communiqué. «Une attaque contre tout Etat membre est une attaque contre nous tous. »

 

17h02 : Le roi de Suède adresse ses pensées aux victimes

Le roi de Suède Carl XVI Gustaf s’est exprimé peu après les attentats. «Moi et le reste de la famille royale avons malheureusement appris que des attaques avaient eu lieu cet après-midi à Stockholm. Le contexte autour de cet incident est désormais connu. Nous suivons les développements à venir mais nos pensées vont d’ores et déjà auprès de ceux qui ont été touchés et leurs familles», a-t-il déclaré dans un communiqué.

16h58: Stockholm entièrement paralysé

Le métro de Stockholm a été entièrement fermé après l'attentat commis ce vendredi après-mid, a indiqué la police. «Le trafic du métro est arrêté. Les trains de banlieue quittent la capitale et déposent les voyageurs pour revenir vides», a écrit la police de Stockholm sur Twitter

Carte de Stockholm, capitale de la Suède où le conducteur d'un camion a foncé dans la foule vendredi 7 avril 2017
Carte de Stockholm, capitale de la Suède où le conducteur d'un camion a foncé dans la foule vendredi 7 avril 2017 - AFP

 

 

16h46: L'Allemagne apporte son soutien à la Suède

«Nous sommes ensemble contre le terrorisme», a écrit dans un tweet Steffen Seibert, le porte-parole d'Angela Merkel. Et d'ajouter: «Nos pensées vont aux gens à Stockholm, aux blessés aux proches, aux secouristes (et) aux policiers». L'Allemagne avait été visée par une attaque terroriste similaire en décembre dernier: Anis Amri, un Tunisien de 24 ans, avait foncé dans un marché de Noël de Berlin, faisant 12 morts.

16h39 : Les pompiers et la police à pied d’œuvre

L’attaque a eu lieu dans l’un des quartiers les plus fréquentés de Stockholm. Pour l’heure, aucun bilan définitif n’a été communiqué. Les services de sécurité suédois évoquent "plusieurs morts et de nombreux blessés". Les pompiers et la police sont toujours à pied d’œuvre.

 

16h34: La police invite les habitants à rester chez eux

«La police incite les gens à rester chez eux et à éviter Stockholm», a-t-elle écrit sur son compte Twitter. Elle invite également les internautes à partager la consigne. 

16h32: La Suède a été «attaquée», déclare le Premier ministre

«La Suède a été attaquée» et «tout laisse penser à un attentat» après une attaque au camion bélier à Stockholm, a affirmé le Premier ministre suédois Stefan Löfven, cité par les médias du pays.

16h24: Le camion utilisé pendant l'attaque a été volé

Le camion qui a foncé dans la foule a été volé « à l'occasion d'une livraison à un restaurant», a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'entreprise de transports Spendrups, Rose-Marie Hertzman. Cette attaque rappelle les attentats revendiqués par le groupe Etat islamique menées à Londres, Berlin et cet été à Nice.

16h21: Selon l'agence de presse AP, un homme a été arrêté

Selon l'agence de presse AP, un homme a été interpellé peu après après l'attaque. L'information n'a néanmoins pas été confirmée par la police. 

16h19: Facebook active son Safety Check

Comme lors de chaque attentat, Facebook a activé son «Safety Check» qui permet aux usagers du réseau social de se signaler en sécurité. 

 

16h12: Retrouvez les premières images du drame

 

16h06: Deux morts, selon les services de sécurité

Les services de sécurité évoquent deux décès dans l'attaque du camion fou. Les médias faisaient état d'au moins trois. Le nombre de blessés serait également très important. 

Des policiers sur les lieux où un camion a foncé dans la foule à Stockholm en Suède vendredi 6 avril 2017.
Des policiers sur les lieux où un camion a foncé dans la foule à Stockholm en Suède vendredi 6 avril 2017. - AFP

 

15h54: Les autorités évoquent un «attentat»

Les services de sécurité suédois (Sapö) ont qualifié «d'attentat» l'attaque de ce camion dans le centre de Stockholm. «Il y a des morts, et beaucoup de blessés», a indiqué une porte-parole de Säpo, qui disait dans un communiqué rechercher «celui ou ceux qui sont derrière cet attentat».

 

15h47: Le quartier bouclé

L'incident s'est déroulé au niveau de la station T-Centralen, par laquelle passent toutes les lignes de Stockholm. Pour l'heure, le quartier a été entièrement bouclé. 

 

15H41: Les médias annoncent au moins trois morts

Si aucun bilan officiel n'a encore été donné, plusieurs médias annoncent au moins trois morts. 

 

15h35: Un véhicule a renversé des passants à Stockholm

Un véhicule, décrit par les médias suédois comme une camionnette, a renversé des passants en plein centre de Stockholm. L'incident s'est produit à 13 heures, heure locale (15 heures en France), à proximité d'un grand magasin, au croisement d'une grande artère et de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale.

Une fumée épaisse s'élevait de ce lieu entouré par la police d'un périmètre de sécurité, selon les images des télévisions. Des hélicoptères survolaient le centre-ville.