Illustration: un fusil semi-automatique AR-15.
Illustration: un fusil semi-automatique AR-15. - XINHUA/SIPA

C’est un fait divers qui s’est terminé dans un bain de sang. Lundi, trois adolescents ont tenté de cambrioler une maison dans la banlieue de Tulsa, dans l’Oklahoma. Et le fils du propriétaire les a abattus avec un fusil semi-automatique, ont indiqué les autorités.

Selon le bureau du shérif, les adolescents étaient masqués et armés d’un couteau et d’un poing américain. Deux avaient « 16 ou 17 ans » et le troisième « 18 ou 19 ans ». Le fils du propriétaire, âgé de 23 ans, a indiqué qu’il faisait la sieste quand il a entendu du bruit provenant de la porte arrière de la maison. Il a tiré sur les intrus avec un AR-15, un fusil semi-automatique. Deux sont morts sur place et un troisième sur le pas de la porte.

Selon le shérif adjoint, « l’affaire a l’air d’être un cas de légitime défense ». Si l’enquête le confirme, l’auteur des tirs ne devrait donc pas être inculpé. L’Oklahoma est en effet l’un des Etats qui dispose d’une loi « stand your ground » les plus permissives du pays, qui justifie le recours à la force létale en cas de danger, sans obligation de battre en retraite.

Mots-clés :