Fusillade dans une boîte de nuit de l’Ohio: un mort et une quinzaine de blessés

ETATS-UNIS Des centaines de personnes se trouvaient dans cette boîte de nuit, le Cameo. Il y aurait au moins deux tireurs…

C.Po. avec AFP

— 

Illustration d'une voiture de police dans l'Etat de l'Ohio, aux Etats-Unis.

Illustration d'une voiture de police dans l'Etat de l'Ohio, aux Etats-Unis. — John Minchillo/AP/SIPA

Au moins une personne a été tuée et une quinzaine ont été blessées par balles tôt ce dimanche lors d’une fusillade dans une boîte de nuit de Cincinnati, dans l’Ohio. On recense « 15 victimes par balles dont une personne tuée », a déclaré la police locale lors d’un bilan provisoire. Les autorités semblaient avoir écarté ce dimanche soir, la piste terroriste. 

Des centaines de personnes se trouvaient dans cette boîte de nuit, le Cameo, lorsque la fusillade a éclaté, vers 1 h du matin (soit 7 h en France), a indiqué un responsable de la police, Paul Neudigate, cité par une télévision locale, WLWT5. Il a affirmé qu’il y avait « un grand nombre de victimes » dans le club.

Pas encore d’arrestation 

La capitaine Kimberly Williams de la police de Cincinnati a affirmé dans un premier temps à la chaîneCNN qu’il y avait au moins deux tireurs. « Nous sommes certains qu’il y avait plus d’un [tireur], mais nous ne sommes pas sûrs qu’il y en avait plus de deux », a-t-elle dit. « Lorsque les tirs se sont produits, les gens ont couru dehors, par conséquent il n’y avait plus beaucoup de monde dans la boîte de nuit », a-t-elle ajouté, faisant état de scènes de « chaos » lors de la fusillade. 

Les auteurs des coups de feu n'avaient pas encore été interpellés à la mi-journée, d'après les autorités de cette ville de quelque 300.000 habitants. «Nous avons besoin que les témoins aient le courage de venir identifier le ou les tireurs», a déclaré le maire.

Les autorités locales ont toutefois rapidement écarté la piste terroriste à Cincinnati. «Rien n'indique qu'il s'agisse d'un attentat terroriste», a encore souligné le maire John Cranley lors d'une conférence de presse à la mi-journée.

La piste d'une dispute entre bandes rivales

C'est au milieu de la nuit de samedi à dimanche que les coups de feu ont retenti à l'intérieur du Cameo. «Il semble que ce conflit a commencé entre des groupes spécifiques d'individus plus tôt dans la journée, avant d'escalader jusqu'à la tragédie de la boîte de nuit», a précisé la mairie sur Twitter.

«L'enquête a déterminé que le bar était bondé, avec environ 200 personnes», a ajouté le chef de la police de Cincinnati, Eliot Isaac, devant les médias. «Plusieurs hommes originaires des environs se sont engagés dans une dispute dans le bar et cela a escaladé jusqu'à ce que plusieurs individus tirent.»

De tristes souvenirs

Ce grand établissement a pour habitude de fouiller ses clients mais plusieurs armes à feu ont pu être introduites, a précisé la police.

Des circonstances qui ont immédiatement rappelé l'attaque sanglante contre la boîte de nuit le Pulse à Orlando, le 12 juin 2016. Un Américain d’origine afghane,Omar Mateen, s’était introduit dans un club gay très fréquenté d’Orlando (Floride, sud-est), où il avait fait feu et pris des otages pendant plusieurs heures avant d’être abattu par les forces spéciales. L’attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique, avait fait 49 morts.