La Norvège est le «pays le plus heureux au monde» devant le Danemark et l’Islande

PALMARES La France est 31e, gagnant une place par rapport à l’an passé...

20 Minutes avec agence

— 

Drapeau de la Norvège (illustration).

Drapeau de la Norvège (illustration). — I.Zehl/AP/SIPA

Elle était en quatrième position l’an dernier, devancée par le Danemark, la Suisse et l’Islande. La Norvège est le « pays le plus heureux du monde » selon le rapport 2017 sur le Bonheur mondial ( World Happiness Report).

Le pays est suivi dans l’ordre par le Danemark, l’Islande, la Suisse, la Finlande, les Pays-Bas, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et la Suède. La France est 31e, gagnant une place par rapport à l’an passé. De leur côté, les Etats-Unis, l’Allemagne et le Royaume-Uni se classent respectivement 14e, 16e et 19e.

Equilibre entre « prospérité » et « capital social »

En queue de peloton figurent des pays d’Afrique subsaharienne : Soudan du Sud, Liberia, Guinée, Togo, Rwanda, Tanzanie, Burundi et République centrafricaine. Dévastés par la guerre, la Syrie et le Yémen sont également parmi les derniers du classement, qui compte 155 pays.

En résumé, « les pays heureux sont ceux qui jouissent d’un équilibre sain entre la prospérité, mesurée de manière conventionnelle, et le capital social, qui signifie un degré de confiance élevé dans une société, des inégalités faibles et la confiance dans le gouvernement », a expliqué à Reuters Jeffrey Sachs, directeur du Réseau des solutions pour le développement durable (SDSN), à l’origine de ce 5e rapport.

>> A lire aussi : Sondage: Les Français sont heureux malgré la crise

Six facteurs sont pris en compte pour établir le classement : produit intérieur brut par habitant, espérance de vie en bonne santé, liberté, générosité, aide sociale et perception de la corruption dans le gouvernement ou les affaires. Objectif du palmarès : fournir un outil supplémentaire aux gouvernements, aux milieux d’affaires et à la société civile pour améliorer le bien-être de leurs pays.