Un crocodile au zoo de Sydney.
Un crocodile au zoo de Sydney. - WILLIAM WEST / AFP

Sa disparition avait été signalée dimanche soir quand son bateau et son arbalète de chasse sous-marine ont été retrouvés. Un pêcheur, dont la dépouille a finalement été repêchée lundi matin dans les eaux du nord de l’Australie, a vraisemblablement été victime d’une attaque de crocodile, a annoncé la police. L’homme de 35 ans était parti pêcher seul au large d’Innisfail, localité située au sud de Cairns, dans l’Etat du Queensland.

>> A lire aussi : Une touriste française s'approche d'un crocodile pour prendre un selfie... et se fait mordre la jambe

« Les investigations préliminaires laissent penser que l’homme a été attaqué par un crocodile », a indiqué la police du Queensland, qui pense qu’il s’agit d’un animal de quatre mètres, que les autorités tentent de retrouver. Le Cairns Post rapporte de son côté qu’un animal particulièrement agressif, qui pourrait être le même, a attaqué dimanche soir un bateau de la police. L’inspecteur Rhys Newton a indiqué que ce type de comportement était souvent observé quand l’animal avait récemment tué ou tentait de protéger une source de nourriture.

Les crocodiles tuent en moyenne deux personnes chaque année

Le crocodile marin (Crocodylus porosus) vit dans les marais et les rivières des régions côtières du nord du pays, et tolère aussi bien l’eau salée que l’eau douce. Son poids peut atteindre une tonne et sa taille 7 mètres, ce qui en fait le plus gros reptile vivant.

Espèce protégée depuis 1971, elle n’est plus considérée comme menacée et sa population oscillerait entre 75.000 et 100.000 individus. Les crocodiles tuent en moyenne deux personnes chaque année.

Un quadragénaire australien a été tué en janvier par un crocodile en traversant à gué une rivière du nord de l’île-continent, en un passage notoirement connu pour être infesté de ces dangereux reptiles. Plusieurs centaines de crocodiles sont abattus chaque année dans le Queensland et dans le Territoire du Nord voisin afin de protéger les populations et le bétail.

Mots-clés :