Anis Amri, suspect présumé de l'attentat au camion-bélier perpétré sur un marché de Noël à Berlin.
Anis Amri, suspect présumé de l'attentat au camion-bélier perpétré sur un marché de Noël à Berlin. - HO / BKA

Anis Amri, le suspect numéro 1 de l’attentat de Berlin, a été abattu lors d’un contrôle de police à Milan en Italie, ont confirmé ce vendredi les autorités italiennes après que l’information a été divulguée par la presse transalpine.

>> Anis Amri abattu à Milan: Suivez les événements en direct par ici

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a indiqué que l’homme abattu était bien celui qui avait mené lundi une attaque meurtrière au camion bélier à Berlin. « L’assaillant de Berlin a mené une nouvelle attaque contre une patrouille de la police italienne à Milan et a été tué dans un échange de tirs », a affirmé le groupe djihadiste dans un communiqué publié par son agence de propagande Amaq.

Un contrôle de routine

Une fusillade a éclaté à 3 heures du matin ce vendredi à Sesto San Giovanni, une ville de la banlieue milanaise, quand les policiers italiens ont demandé ses papiers à un homme. Il a alors sorti « sans hésiter » une arme, a indiqué le ministre italien de l’Intérieur Marco Minniti lors d’une conférence de presse ce vendredi. Il a ensuite ouvert le feu sur les deux officiers de police.

L’analyse de ses empreintes digitales a permis d’établir qu’il s’agit « sans l’ombre d’un doute » d’Anis Amri, a poursuivi Marco Minniti. Des empreintes digitales du Tunisien de 24 ans avaient été retrouvées sur le poids lourd qui s’est précipité dans la foule lundi soir à Berlin. Il faisait l’objet d’un avis de recherche européen et d’un mandat d’arrêt.

>> A lire aussi : Un mandat d'arrêt européen émis contre Anis Amri

Selon La Repubblica, l’homme avait dans son sac à dos un billet de train et serait arrivé en Itali en passant par la France, via Chambéry en Savoie. Il aurait donc traversé au moins deux frontières européennes.

Mots-clés :