Anis Amri, suspect présumé de l'attentat au camion-bélier perpétré sur un marché de Noël à Berlin.
Anis Amri, suspect présumé de l'attentat au camion-bélier perpétré sur un marché de Noël à Berlin. - HO / BKA

La police tunisienne coopère à l’enquête sur l’attentat au camion-bélier perpétré sur un marché de Noël à BerlinAprès l’avis de recherche émis contre Anis Amri, un Tunisien âgé de 24 ans, la brigade antiterroriste tunisienne a interrogé ce mercredi sa famille. « Une unité de la brigade antiterroriste interroge la famille du suspect », a indiqué le responsable de la sécurité, précisant qu’il s’agissait des parents.

Anis Amri, dont la famille réside à Oueslatia, dans le centre du pays, a quatre sœurs et un frère, selon cette même source qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat.

« Il était toujours souriant et joyeux »

« Quand j’ai vu la photo de mon frère dans les médias, je n’en ai pas cru mes yeux. Je suis sous le choc et je ne peux croire que ce soit lui qui ait commis ce crime », a réagi Abdelkader Amri, frère du suspect. Mais « s’il s’avère qu’il est coupable, il mérite alors toutes les condamnations. Nous rejetons le terrorisme et les terroristes et nous n’avons aucune relation avec les terroristes », a-t-il encore ajouté.

>> A lire aussi : 100.000 euros promis pour Anis Amri, l'Europe à l'heure du «Far West»

« On n'a jamais eu l’impression qu’il avait quelque chose d’anormal. Il nous contactait via Facebook et il était toujours souriant et joyeux ! » a affirmé de son côté sa sœur Najoua.

Le suspect est présenté par Berlin comme proche de la mouvance salafiste-islamiste. Selon le quotidien Bild, il a essayé de recruter des complices pour commettre un attentat il y a plusieurs mois. Anis Amri fait l’objet depuis mercredi minuit d’un avis de recherche à l’échelle européenne après que son document d’identité et son portefeuille ont été retrouvés dans la cabine du camion-bélier, selon les autorités allemandes.

Mots-clés :