La chanteuse Jackie Evancho chantera à l'investiture de Donald Trump
La chanteuse Jackie Evancho chantera à l'investiture de Donald Trump - BFAnyc/Shutterstock/SIPA

Barack Obama avait Beyoncé, Donald Trump aura Jackie Evancho. Son nom ne vous dit rien ? Agée de 16 ans seulement, la jeune chanteuse est pourtant bien connue du public américain, notamment depuis sa participation à l’émission America’s got talent en 2010.

>> A lire aussi: Le collège électoral a voté, Donald Trump sera bien le prochain président américain

« Une source d’inspiration pour tous les américains »

Le vendredi 20 janvier prochain, Donald Trump deviendra officiellement le 45e président des Etats-Unis. Tradition oblige, une célébrité entonnera devant un parterre d’invités (et devant des millions de téléspectateurs), le célèbre The Star-Spangled Banner (« La Bannière étoilée »). Quatre ans après Beyoncé, ce sera à la jeune Jackie Evancho de s’y coller. Agée de 16 ans seulement, la chanteuse n’en est pourtant pas moins une « source d’inspiration pour tous les Américains », selon Boris Epshteyn, le directeur de communication de Trump.

La jeune chanteuse s’est fait connaître du public américain en 2010, alors qu’elle n’avait que 10 ans, lors de sa participation à la très populaire émission America’s got talent. Grâce à sa surprenante voix de cantatrice, Jackie Evancho avait accédé à la finale et fini deuxième, après avoir interprété l’Ave Maria.

Noël avec Obama, investiture avec Trump

Si elle doit sa vocation au film Le fantôme de l’opéra, Jackie Evancho est à ce jour la plus jeune artiste solo à avoir décroché un disque de platine, grâce à son single O Holy Night, tel que le rapportele Figaro. Mais c’est aussi une habituée des cérémonies officielles. En 2010, Barack Obama l’avait invitée à chanter lors de l’illumination du sapin de Noël de Washington, et lors du 4 juillet dernier, fête nationale aux Etats-Unis. Mais ce n’est pas tout. En 2015, le pape François en personne avait lui aussi eu droit à un petit concert de la jeune fille.

Alors que Jackie Evancho s’est dit « honorée de pouvoir chanter une fois encore devant le président, et si le Washington Post la présente comme la candidate idéale pour l’investiture, Le Figaro explique toutefois que ce choix ne fait pas l’unanimité. Depuis l’annonce de sa présence à l’investiture, elle serait victime d’insultes et de harcèlement en ligne, parce que l’une de ses sœurs est transgenre. Mais la jeune femme ne se laisse pas déstabiliser pour autant. « Je reçois aussi beaucoup d’amour, a-t-elle expliqué à People, nous accordons plus d’attention à cela ». Seize ans seulement, mais visiblement déjà très sage et mature.

Mots-clés :