Présidentielle américaine : Tout le monde conteste les résultats, y compris Trump

ETATS-UNIS Le pourtant président élu affirme (sans preuve) avoir remporté aussi le vote populaire, malgré les 2,2 millions de voix d’avance de sa rivale…

M.C.

— 

Donald Trump en Pennsylvanie, le 22 octobre 2016.

Donald Trump en Pennsylvanie, le 22 octobre 2016. — Mandel Ngan / AFP

Près de trois semaines après l’« election day », l’issue du scrutin américain fait toujours débat parmi ses protagonistes. Les résultats sont ainsi contestés par Jill Stein, l’ex-candidate indépendante écologiste, qui a lancé une campagne pour un recomptage des voix dans plusieurs Etats, suivie par l’équipe Clinton. Mais aussi et de façon plus surprenante… par Donald Trump, pourtant vainqueur de la grande course quadriennale à la Maison-Blanche.

>> A lire aussi : Donald Trump juge «ridicule» un recomptage des voix

Dimanche, le président élu a affirmé avoir non seulement remporté la majorité des grands électeurs (290 contre 232 pour Hillary Clinton), mais aussi le suffrage populaire, contredisant ainsi les chiffres officiels qui donnent plus de 2,2 millions de voix d’avance à sa rivale.

« Millions de votes illégaux »

Pour expliquer ce raisonnement singulier, le milliardaire a évoqué sur Twitter les « millions de votes illégaux » dont aurait bénéficié la démocrate. Un thème qu’il avait largement développé pendant la campagne, évoquant machines à voter truquées, et vote d’électeurs morts ou non-américains. Donald Trump ne présente cependant aucune preuve, alors que le Washington Post rapportait mercredi qu’aucune fraude à grande échelle n’avait été constatée.

« En plus d’une victoire écrasante au sein du collège électoral (des grands électeurs), j’ai gagné le vote populaire si vous déduisez les millions de gens qui ont voté illégalement. »

Dans les trois Etats disputés du Wisconsin, de Pennsylvanie et du Michigan, où Jill Stein réclame un recomptage, le président élu a gagné avec 100 000 voix d’avance : 20 000 voix dans le Wisconsin (10 grands électeurs), 70 000 en Pennsylvanie (20) et 10 000 dans le Michigan. Les 16 grands électeurs du Michigan, qui doivent revenir à Donald Trump, n’ont pas encore été officiellement attribués.

>> A lire aussi : Le Wisconsin pourrait recompter ses voix à cause «d’anomalies»

Plus tôt dimanche, Donald Trump et ses conseillers avaient vivement reproché à l’équipe Clinton de vouloir participer au recomptage de voix dans le Wisconsin. Sur Twitter, le milliardaire a rappelé à sa rivale battue ses propos de candidate lorsqu’elle l’avait exhorté à respecter le résultat si elle avait gagné. « Tellement de temps et d’argent vont être dépensés – pour un même résultat ! » a écrit l’homme d’affaires.

« Le peuple s’est exprimé et cette élection est terminée », avait-il lancé samedi, qualifiant de « ridicule » l’initiative de l’écologiste Jill Stein qui a levé plusieurs millions de dollars afin de financer sa requête. Tout en voulant participer à l’initiative de la candidate écologiste, le camp Clinton avait précisé n’avoir pas constaté d’irrégularités dans le Wisconsin.