Présidentielle américaine: Donald Trump, le nouveau visage des Etats-Unis

ETATS-UNIS Le candidat républicain a terrassé Hillary Clinton, à la surprise générale...

Philippe Berry

— 

Le républicain Donald sera le 45e président américain.

Le républicain Donald sera le 45e président américain. — SAUL LOEB / AFP

C’est un tremblement de terre politique sans précédent. Un uppercut qui laisse les démocrates et le monde entier sonnés. Défiant toutes les projections des sondeurs et des experts, Donald Trump a terrassé Hillary Clinton, mardi soir. Désormais et pour les quatre prochaines années, il faudra s’habituer à l’appeler President Trump.

>> A lire aussi: Suivez toutes les réactions à la victoire de Donald Trump

« Nous allons reconstruire notre grande nation »

Les résultats ne sont pas encore complets mais Donald Trump a dépassé la majorité absolue du college électoral et devrait terminer avec plus de 310 voix. Hillary Clinton, elle, n’a pas parlé à ses supporteurs mais a téléphoné à son adversaire pour reconnaître sa défaite. Trump, lui, a promis qu’il serait le président de « tous les Américains ». « Nous allons reconstruire notre grande nation et renouveler le rêve américain », jure-t-il.

« Un nouveau Brexit »

L’autopsie de l’échec d’Hillary Clinton va prendre du temps. Evidemment, le parallèle avec le Royaume-Uni revient sur toutes les lèvres. « C’est un nouveau Brexit », réagit à chaud l'économiste Luigi Zingales, qui enseigne à l'University of Chicago Booth School of Business. Selon lui, « l’erreur des sondeurs, encore une fois, a été de sous-estimer la participation de certains groupes oubliés ».

L’équipe de Trump, qui répétait à l’envi qu’il y avait un « vote caché » de l’électorat blanc désaffecté, semble avoir eu raison. Camouflet ultime pour Clinton, il s’est imposé sur les terres ouvrières de la Pennsylvanie, un Etat qui a voté démocrate depuis 1992. Pour les démocrates, cela devrait même être la pire performance au collège électoral depuis 1988.