Egalité hommes-femmes: «Pas avant 2186», estime le Forum économique mondial

INEGALITES Il faudra attendre 170 ans avant de connaître une véritable égalité des sexes au travail…

H. B.

— 

Les inégalités hommes-femmes se sont creusées depuis 2008.

Les inégalités hommes-femmes se sont creusées depuis 2008. — SUPERSTOCK/SIPA

La parité hommes-femmes, ça n’est pas pour tout de suite ! C’est ce que révèle un rapport publié ce mercredi par le Forum économique mondial (WEF). Si rien ne bouge, il faudra attendre jusqu’en 2186, soit 170 ans, pour connaître une véritable égalité entre les hommes et les femmes au travail, relève  France Info.

>> A lire aussi : Les inégalités hommes/femmes comblées d'ici... 118 ans?

Pour élaborer cette étude, le Forum économique mondial s’est basé sur quatre indicateurs : les opportunités économiques, l’éducation, la santé et l’émancipation politique. Et le constat qui en ressort est alarmant : l’égalité entre les sexes recule dans tous les secteurs de l’économie.

Des inégalités qui se sont creusées depuis 2008

Après une avancée record en 2013, jamais le fossé entre les sexes n’avait été aussi élevé dans le monde. « Le fossé entre les sexes, désormais de 59 %, est plus élevé qu’il n’a jamais été depuis 2008 […] Les progrès se sont inversés, après avoir atteint leur pic en 2013 », explique le rapport. « Le monde risque de gâcher un nombre alarmant de talents s’il n’agit pas rapidement pour réduire les inégalités entre les sexes, qui peuvent compromettre la croissance et priver certaines économies de possibilités concrètes de développement », ajoutent les auteurs de l’étude.

La France très en retard

Dans ce classement, la France est très en retard. Elle n’arrive qu’à la 17e place, derrière l’Allemagne (13e), mais devant le Royaume-Uni (20e) et les Etats-Unis (45e). En tête du classement, l’Islande, devant la Finlande, la Norvège et la Suède. A noter que le Rwanda arrive devant l’Irlande à la 5e place. Les Philippines suivent ensuite devant la Slovénie, la Nouvelle-Zélande et le Nicaragua.