Les chaises autonomes utilisent des caméras embarquées associées à un logiciel.
Les chaises autonomes utilisent des caméras embarquées associées à un logiciel. - Capture d'écran

C’est une petite révolution pour ceux qui ne supportent plus de faire la queue dans les files d’attente. Un dispositif de « chaises autonomes » qui se déplacent toutes seules vient d’être testé à Tokyo au Japon. Les chaises utilisent des caméras embarquées associées à un logiciel d’analyse pour détecter la présence du siège les précédant et lui emboîter le pas selon un tracé prédéfini, une technologie similaire au système ProPILOT présent dans certains véhicules du groupe japonais Nissan.

Cette innovation de Nissan, censée promouvoir les atouts de la conduite autonome, pourra être testée dès 2017 en grandeur nature dans des restaurants au Japon, sélectionnés parmi ceux qui auront manifesté leur intérêt.

« Eliminer l’ennui et la fatigue d’attendre debout »

Malgré les quelque 160.000 établissements de la capitale, il n’est en effet pas rare de devoir patienter de longues minutes, voire heures avant de pouvoir se sustenter. Le but de l’engin : « Eliminer l’ennui et la fatigue d’attendre debout », explique le constructeur d’automobiles dans un communiqué accompagné d’une vidéo montrant des clients transportés le long d’un trottoir ou devant les toiles d’un musée.

Le partenaire du groupe français Renault avait diffusé en début d’année une autre vidéo de ce type, qui mettait en scène des chaises se rangeant d’elles-mêmes dans un bureau sur un simple claquement de mains pour illustrer l’aide au stationnement, de plus en plus répandue dans les voitures actuelles.

Mots-clés :