En Allemagne, les musulmans dénoncent une explosion des agressions islamophobes

ISLAMOPHOBIE Les attaques contre les mosquées se sont multipliées en Allemagne entre 2014 et 2015...

C. A. avec AFP

— 

Des migrants arrivés à la gare de Munich, en Allemagne, le 12 septembre 2015.

Des migrants arrivés à la gare de Munich, en Allemagne, le 12 septembre 2015. — Sven Hoppe/AP/SIPA

Les musulmans d’Allemagne dénoncent. Une des plus importantes organisations musulmanes du pays s’est insurgée ce jeudi face à la hausse sans précédent des agressions islamophobes, s’inquiétant de voir le racisme s’ancrer dans la société.

« Les attaques contre les mosquées se sont multipliées entre 2014 et 2015. Le nombre d’attaques contre les centres de réfugiés grimpe dans des proportions inédites. Même chose pour les agressions physiques et verbales contre les musulmans dans la rue. Sans parler des délits haineux sur internet », a énuméré le président du Conseil central des musulmans d’Allemagne (ZMD), Ayman Mazyek, dans le quotidien Die Welt.

Un ressentiment raciste ancré ?

Pour le patron du ZMD, attribuer cette tendance aux inquiétudes suscitées par la politique migratoire de la chancelière Angela Merkel « méconnaît l’ancrage profond du ressentiment raciste » dans la société allemande.

Mais pour lui, le succès croissant de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), formation de droite populiste qui vient d’entrer dans un neuvième parlement régional sur les seize que compte le pays, contribue encore à « rendre le racisme tolérable en société ».

Le récent débat sur le voile intégral, que le ministre conservateur de l’Intérieur prévoit d’interdire partiellement, « ne sert finalement que l’AfD », estime Ayman Mazyek, pour qui « les extrémistes musulmans comme non musulmans soufflent sur les braises pour diviser la société ».

Eviter la surenchère

Comme Angela Merkel l’avait fait mercredi face aux députés, il a mis en garde contre la tentation des grands partis de surenchérir sur les propositions de l’AfD, les appelant plutôt à mettre en avant « les nombreux exemples d’intégration réussie » et les « forces » de l’Allemagne, dont l’économie « se porte bien ».

>> A lire aussi : Malgré sa débâcle électorale, Angela Merkel défend sa politique migratoire

Aucune statistique officielle n’existe concernant les violences islamophobes, mais selon le rapport annuel des services de renseignement intérieur du pays, les violences xénophobes ont fortement augmenté ces dernières années, passant de 473 faits enregistrés en 2013 à 512 en 214 puis 918 en 2015.

Les blessures corporelles, en particulier, sont passées de 464 en 2014 à 756 l’an dernier alors que les incendies ont explosé, visant particulièrement les centres de réfugiés, passant de 16 en 2014 à 83 en 2015, année qui a vu l’Allemagne accueillir plus d’un million de demandeurs d’asile.

Mots-clés :