Cessez-le-feu définitif entre les Farc et le gouvernement colombien

PAIX Le détail de ces accords doit être annoncé en présence du président colombien Juan Manuel Santos, du chef suprême des Farc Timoleon Jimenez...

Clémence Apetogbor

— 

Un drapeau colombien orné d'une colombe, symbole de paix

Un drapeau colombien orné d'une colombe, symbole de paix — RAUL ARBOLEDA / AFP

La Colombie franchit ce jeudi un grand pas vers la paix avec la signature prévue à La Havane d’un accord historique fixant les modalités de résolution du conflit meurtrier.

Ce conflit oppose le gouvernement à la guérilla des Farc depuis plus d’un demi-siècle.

>> A lire aussi : 6.000 Colombiens posent nus pour la paix

Pas de date d’entrée en vigueur arrêtée

« Nous sommes parvenus à un accord pour un cessez-le-feu et une cessation des hostilités bilatérale et définitive », indique un communiqué commun publié par les négociateurs des deux camps, qui ne précise pas de date d’entrée en vigueur.

L’accord, qui définit les modalités de fin du conflit, point épineux des pourparlers de paix menés depuis fin 2012 à Cuba, concerne également « l’abandon des armes, des garanties de sécurité (pour la rébellion) et la lutte contre les organisations criminelles », explique le texte.

Peu auparavant la publication du communiqué, le négociateur des Farc Pastor Alape avait indiqué à l’AFP que le document de l’accord était « quasiment » finalisé, précisant qu’il restait « juste un point » à régler sans toutefois préciser lequel.

Ban, Maduro et Bachelet présents

Le détail de ces accords doit être annoncé ce jeudi en présence du président colombien Juan Manuel Santos, du chef suprême des Farc Timoleon Jimenez (dit « Timochenko ») ainsi que du président cubain Raul Castro et du ministre norvégien des Affaires étrangères Borge Brende, représentants des pays médiateurs, indique encore le communiqué.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et les présidents des pays accompagnateurs Nicolas Maduro (Venezuela) et Michelle Bachelet ( Chili) assisteront à La Havane à la signature de l’accord.

Le président de l’Assemblée générale de l’ONU Mogens Lykketoft, et l’ambassadeur français à l’ONU François Delattre, qui préside en juin le Conseil de sécurité, participeront également à cette cérémonie.

Mots-clés :