Crash de l'avion Egyptair: La France ouvre une enquête, aucune piste «écartée»

CATASTROPHE AERIENNE François Hollande a exprimé sa « compassion » à l'égard des familles des victimes...

20 Minutes avec AFP

— 

François Hollande le 13 avril 2016 à l'Elysée à Paris

François Hollande le 13 avril 2016 à l'Elysée à Paris — THOMAS SAMSON AFP

Que s’est-il passé surle Egyptair, qui devait rallier Paris au Caire dans la nuit de mercredi à jeudi ? Pour l’instant, on sait que le vol s’est abîmé au large de l’île grecque de Karpathos, dans l’espace aérien égyptien, sans qu’aucun signal de détresse ne soit émis.

>> A lire aussi: Suivez notre live sur le crash du vol Paris-Le Caire

Le pôle accident collectif du parquet de Paris a ouvert une enquête sur le crash. « Aucune hypothèse n’est privilégiée, ni écartée à ce stade », a ajouté le procureur de la République François Molins dans un communiqué. L’enquête en flagrance a été confiée à la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).

Aucune hypothèse privilégiée

En marge d’une réunion sur le handicap à l’Elysée, François Hollande a également indiqué jeudi qu'« aucune hypothèse n’est écartée », qu’il s’agisse d’un « accident » ou d’un acte « terroriste ». « Nous avons le devoir de tout savoir, de tout connaître des causes de ce qui s’est produit et aucune hypothèse n’est écartée, aucune n’est privilégiée ». « Lorsque nous aurons la vérité, nous devrons en tirer toutes les conclusions, que ce soit un accident ou une autre hypothèse que chacun a à l’esprit, peut-être une hypothèse terroriste », a-t-il poursuivi.

François Hollande a souligné vouloir « que tout soit mis à disposition des autorités grecques et égyptiennes pour qu’en liaison avec elles nous puissions envoyer bateaux et avions » pour déterminer le lieu du crash et récupérer des débris. Le chef de l’Etat a confirmé que quinze Français étaient à bord et a exprimé sa « compassion » et sa « solidarité » à l’égard des familles des victimes, le chef de l’Etat a relevé que des « dispositions » avaient été prises à leur égard avec une « cellule de crise (…) immédiatement actionnée ».