C'est dans cette rue de Bruxelles qu'aurait éclaté la fusillade.
C'est dans cette rue de Bruxelles qu'aurait éclaté la fusillade. - Google view

Une vaste opération de police belgo-française était en cours mardi en fin de journée à Bruxelles pour tenter d'appréhender un ou deux hommes en fuite après avoir fait feu sur des policiers venus perquisitionner dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.

>> Revivez l'opération à Bruxelles par ici

 

La fusillade a débuté ce mardi en début d’après-midi dans la capitale bruxelloise, après une perquisition anti-terroriste menée par la police fédérale,  « dans le cadre du dossier de Paris ».

« On a tiré sur des policiers », a confirmé Eric Van der Sypt, un porte-parole du parquet fédéral.

Quatre policiers blessés

Deux auteurs seraient en fuite via les toits des habitations entre la place Saint-Denis et la rue du Dries, selon La Dernière Heure. Ils auraient abandonné leur armes dans la cave d’une habitation.

Quatre policiers ont été légèrement légèrement blessés, a indiqué le parquet fédéral belge.

Le quartier a entièrement été bouclé par les forces de l’ordre.

Onze personnes arrêtées en Belgique depuis novembre dernier

Onze personnes ont été inculpées à ce jour en Belgique en lien avec les attaques qui avaient fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015.L’enquête a montré que ces attentats avaient largement été préparés et coordonnés depuis Bruxelles.

>> A lire aussi : Molenbeek, vivier de djihadistes en Belgique

Huit de ces onze inculpés sont toujours en détention provisoire. Un suspect clé, Salah Abdeslam, et son ami Mohamed Abrini, originaire comme lui de la commune bruxelloise de Molenbeek, n’ont jamais été appréhendés.

Mots-clés :